Pas de notes.

gratuitService gratuit Revolut, Number 26 pourquoi le tout gratuit ?

Vous  n en avez peut être jamais entendu parler, mais ceux qui les utilisent ne parlent que de ça.

Des noms aussi inconnus que bizarre tel que Revolut ou Number 26 s’affichent comme les services gratuits dans le prepaid, mais qu’en est-il vraiment ? La gratuité a-t-elle un sens pour ces entreprises? Est-ce pour le bien absolu du consommateur ?

Number 26 et Revolut à coup d annonces sur les sites internet spécialisés, revendiquent tour à tour plus de 100.000 clients. Ce chiffre similaire nous a mis la puce à l oreille.

Pourquoi revendiquer le même nombre de clients ? Est-ce les mêmes clients ? Quel intérêt pour un service gratuit de revendiquer un centaine de milliers de clients ? Est-ce pour attirer plus de client et ne gagner aucun centimes ? Number 26 et Revolut sont les Donquichotte du web ?

Vous l avez deviné, cette gratuite n’a pas de sens et au final c’est l utilisateur qui en fera les frais.

gratuit dangerrRevolut.

Revolut n est autre qu une nouvelle marque d Optimal Payment qui peine à recruter des nouveaux clients via sa marque principale Neteller trop liée à l image de joueur de casino et de poker sur internet. Alors pour se refaire une jeunesse, Optimal Payment a lancé Revolut qui est en fait une application, mise à part le design, rien de nouveau sous le soleil.

Pourquoi le gratuit : parce qu’Optimal Payment après le méga rachat de Skrill, Paysafe et Uksash a besoin de clients qui serviront à générer du cash via la vente de produits dérivés ou vers le renvoie de trafic vers les sites de jeux. D’ailleurs si vous lisez bien les conditions générales de vente, vous remarquerez que la « gratuite » n’est que temporaire. Ce qui laisse à penser qu Optimal Payment se garde une porte de sortie au cas où son plan d acquisition client ne fonctionnait pas.

Number 26.

C’est une jeune société qui a basée sa stratégie sur l idée que l’encaissement d’une partie des frais dits interchange (commission versé par les commerçants lorsqu’ils acceptent un paiement par carte) devait suffire.

Seul problème, la loi a changé et les frais interchange ont été réduits significativement et l émetteur de la carte n en profite plus.

Number 26 a donc réduis la voilure avec ses projets d expansions sur toute l Europe mais a mis les bouchées double pour les levés de fonds qui sont devenus nécessaire a sa survie.

Pour faire simple, certains frais sont incompressibles pour le fonctionnement d une carte prépayée, le client ne les payant pas, Number 26 se substitut au client et paye ses frais. Vous l’avez compris c’est le modèle type de ces sociétés internet qui lèvent des fonds pour « sponsoriser » le client. C’est alors la course à la taille pour se faire racheter le plus vite possible. Car sur le moyen terme ce modèle économique ne tient pas et se sont les clients qui en payent le prix, soit en étant revendu a une autre société, soit en se retrouvant dans une société qui ferme ses portes. L exemple en 2015 de la fermeture de la Paycard complètement gratuite et pourtant distribuée par SFR est un exemple frappant.

En conclusion

Les modèles 100% gratuits sont à éviter. Évidement il ne faut pas non plus tomber dans l excès inverse comme ces cartes bancaires prépayées vendues plus de 200e (nous ne citerons pas le nom de ces prestataires cela leur ferait de la pub)

Le choix de la carte bancaire prépayée doit se faire en fonction de ce que vous avez besoin. Chaque produit offre ses avantages et inconvénients. Notre conseil est de s’orienter vers une produit plus générique que spécifique.

Consultez ici la liste des cartes sélectionnées par notre équipe.

Donnez une note

Join the discussion One Comment

  • alphone dit :

    le gratuit cache toujours quelque chose et ici c est le service client ou plutôt devrais je dire le non service client. Au final soit ils fermeront comme sfr, soit ils monteront les prix. Franchement après l expérience de la paycard de sfr qui ferme sans prévenir, je préfère payer un peu et eviter ce risque.

Leave a Reply