Faut il s’intéresser au mobile Banking ? Pas de notes.

nobkFaut il s’intéresser au mobile Banking ?

Si le mobile Banking ne vous dit rien, alors il est encore temps de prendre le train en marche pour profiter des effets de la libéralisation du secteur bancaire sur vos finances, d’autres préféreront le terme galvaudé d’Uberisation de la banque.

C’est la grande tendance des deux dernières années, après l’arrivée des cartes bancaires prépayées du type Veritas, ou des comptes en banque nickel. Le mobile Banking transforme votre Smartphone en véritable banquier.

 

Uberisation de la Banque, une bonne nouvelle pour vos finances ?

Si cette tendance à la dématérialisation menant vers la fin d’un monopole certain détenu par les banques depuis des siècles. Il est inimaginable pour bon nombre d’entre nous de se passer des services d’une banque. Des services indispensables à n’en pas douter, mais que l’on paye au prix fort avec une banque classique qui facture des frais mensuels, frais de tenue de compte …

Le mobile Banking cela veut dire que les clients peuvent bénéficier d’un IBAN, qui comme le RIB en France permet de recevoir et d’envoyer de l’argent et d une carte bancaire prepayee. Les acteurs principaux du marche sont Veritas, N26, Anytime, Soon.

 

Des offres solides pour se passer enfin des banques classiques ?

En effet pendant longtemps toutes ces nouvelles solutions de paiement concocté par des start-up talentueuses, ne pouvait qu’offrir des solutions d’appoint au traditionnel compte bancaire. En effet, n’étant pas agréés en tant que banque à part entière, elles ne permettaient pas d’encaisser des chèques, ni de recevoir des virements ou d’en effectuer. Et encore moins d’accéder à des produits et services de crédit et d’épargne.

Mais attention le metier de banquier ne s improvise pas, meme si N26 veut vendre des produits d investissement via le crownfunding, il vaudra mieux s adresser a des prestataires ayant prouvee leurs competences et affichent des performances sur les dernieres annees,

 

fraud4Existe-t-il des risques sur l’argent confié assez FinTechs ?

Une question légitime, et qui cristallise d’ailleurs le principal défi que devront relever ces nouvelles entreprises. Toutefois, comme c’est souvent le cas lors d’innovation technique les grands acteurs rachètent les pousses prometteuses. Ainsi Number26 est une filiale d’une grande banque allemande, WireCard,  Soon est une initiative soutenue par AXA Banque,  et Veritas s appuie sur Barclays via PFS.

Le mobile Banking est un service pouvant séduire toutes les tranches de la population, que ce soit pour un compte d’appoint, ou un compte principal. Il est difficile de résister aux arguments proposés, un modèle 100 % gratuit, offrant une carte bancaire, et l’absence de frais sur les retraits et les paiements partout dans le monde.

 

Les solutions mobile Banking se reposent sur une application mobile très facile à utiliser et permettant de suivre les transactions en temps réel. Elle séduit de plus en plus les auto-entrepreneurs dont le compte d’activité doit désormais être séparé de leurs comptes bancaires. Elle permet aussi aux parents d’éduquer leurs enfants dans la gestion de leurs comptes bancaires et leurs dépenses. Avec la possibilité de limiter leurs dépenses en ajustant les plafonds de la carte bancaire. Cependant certains prestataires comme Veritas font le pari de site web 100% full responsive et dispense l installation d une application. En effet, la securite des applications sur les telephones est encore loin de la securite d un site web. A mediter…

Comparatif des compte carte bancaire prepayee est ICI

Donnez une note

Leave a Reply