Comment mieux protéger son compte bancaire des pirates Pas de notes.

pirate internetComment mieux protéger son compte bancaire des pirates

Depuis l’arrivée de l’informatique personnelle, et la démocratisation d’Internet, nous sommes tous plus ou moins sensibilisés, aux risques inhérents à l’informatisation de nos données personnelles. Si nous sommes tous conscients de l’importance de protéger nos informations personnelles stockées sur nos disques durs d’ordinateurs, de nos tablettes numériques ou de nos Smartphones. Un récent sondage indique pourtant que plus de 30 % des utilisateurs conservent leurs données bancaires sur leurs ordinateurs.

D’après ce sondage effectué en France en 2016 par le spécialiste de la sécurité informatique DataSecurityBreach, 62% des utilisateurs identifient la fuite de données financières comme une  menace très sérieuse voire la plus dangereuse, tandis que 47 % estiment que le vol d’informations bancaires reste leur principale préoccupation lors d’achat en ligne. 57 % des français estiment qu’ils ne sont pas suffisamment équipés pour faire face aux menaces de sécurité sur internet.

Les astuces des cybers criminels pour hacker votre compte bancaire

Les pirates informatiques ne manquent pas d’idées et d’imagination afin de pirater les sites des banques et des boutiques en ligne. Dès lors, une surveillance minutieuse et constante de ses moyens de paiement en ligne est indispensable pour se mettre à l’abri des mauvaises surprises, lorsque les relevés de compte tombent à la fin du mois.

L’une des premières habitudes à prendre afin de se protéger des cybers criminels, est de surveiller les activités non autorisées sur ses moyens de paiement en ligne. Pour cela, il est primordial d’avoir une parfaite connaissance des opérations prévues. Afin de pouvoir signaler immédiatement tout mouvement suspect, ou tout débit effectué sans son autorisation, et cela en dépit du montant. En effet, certains logiciels malveillants se sont faits une spécialité dans le débit de toutes petites sommes, dans l’espoir qu’elles passent inaperçues.

Le phishing bancaire ou hameçonnage par e-mail

Les techniques de fraudes par e-mail  telles que l’hameçonnage (phishing bancaire) sont particulièrement redoutables. Il faut donc toujours vérifier les notifications e-mail provenant de votre établissement bancaire, ou de votre vos E-portefeuille comme PayPal ou Google Checkout.

Cette technique existe depuis de nombreuses années. Elle consiste à envoyer un e-mail à la victime, l’informant que les informations de son compte ont changées alors que rien n’a été modifié en réalité.

Cet e-mail contrefait invite la victime à saisir de nouveau ses identifiants de connexion grâce à un lien le conduisant automatiquement vers un faux site Internet, reconstruit à l’identique de celui de sa banque.

fraude carte bancaireLes fraudes aux appels téléphoniques et SMS bidon

Les fraudes aux appels téléphoniques sont en baisse constante, toutefois les faux appels sont encore utilisés par les arnaqueurs. Dans ce cas l’interlocuteur se fait passer pour un représentant de l’établissement bancaire au téléphone, afin de soutirer des informations personnelles à sa victime. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à rappeler le service client pour vérifier l’authenticité de l’appel.

Avec l’avènement des Smartphones, les textos sont de plus en plus utilisés afin d’abuser les clients mal informés ou un peu trop crédules. Il faut donc se méfier des SMS ou des appels provenant d’un numéro de mobile habituellement non utilisé par son prestataire.

Pour protéger efficacement votre compte optez pour une carte bancaire prépayée distincte de votre compte bancaire. Rechargez lors de vos achats, les risques deviennent alors quasi nulles.

 

Notre selection des meilleures cartes prépayées

Donnez une note

Leave a Reply