le projet de crypto monnaie Ripple se voulait être un outil permettant à quiconque de créer une monnaie locale

La crypto monnaie Ripple est sans aucun doute la dernière star du monde des crypto devises. Le projet Ripple a été lancé en 2004 par la start-up RipplePay. La capitalisation (« valeur du cours » x « le nombre d’unités en circulation ») de la crypto monnaie Ripple représente désormais près de 145 milliards de dollars. Elle coiffe ainsi Ethereum dont le cours s’élève pourtant à 968 dollars mais dont la capitalisation ne dépasse pas les 100 milliards de dollars. Cela fait de Ripple la deuxième crypto monnaie la plus importante après le bitcoin. Ce succès fulgurant contraste avec le projet d’origine de l’entreprise.

La crypto monnaie Ripple, une pépite à surveillerEn effet, le projet de crypto monnaie Ripple se voulait être un outil permettant à quiconque de créer une monnaie locale utilisable au sein d’une communauté. Toutefois, après la création du Bitcoin en 2009, la société décide alors en 2012 de créer une nouvelle entité baptisée Open Coin, dont le nom changera en Ripple Labs l’année suivante. L’objectif de la FinTech visant désormais à proposer une solution moderne, rapide simple et sécurisée. Afin de valider les transactions financières internationales, notamment les virements interbancaires.

En 2014, Ripple Labs a décidé de se focaliser sur les échanges interbancaires. Le XRP (l’acronyme qui désigne le token ripple) est utilisé pour optimiser ces derniers. « Le but est de s’affranchir de ce que l’on appelle les paires ou cross dans le marché des devises. Au lieu de d’échanger un dollar américain en euro, on va échanger un dollar en XRP puis passer du XRP à l’euro ». Explique Alexandre Stachtchenko, cofondateur de la start-up Blockchain Partner et président de La Chaintech, association des acteurs francophones de la blockchain.

Comment fonctionne la crypto monnaie Ripple ?

Contrairement à la plupart des Blockchain les diverses crypto monnaies. La Blockchain Ripple ne repose pas sur des mineurs afin de créer de nouvelles unités de monnaie cryptographique, ou la validation des transactions. Ainsi, dans la Blockchain Ripple les token ont déjà été minés, en revanche seule 40 % sont en circulation. Les 60 % restants étant bloqués par séquestre informatique. En revanche, comme sur les autres Blockchain, la validation des transactions se fait via un système de vote.

La crypto monnaie Ripple, une pépite à surveillerLe token XRP peut se définir comme une monnaie de compensation universelle, permettant de fluidifier simplifier les transactions inter devises. Une véritable révolution, puisque sur ce marché des transactions inter-devises. La technologie actuelle reposant notamment sur Swift nécessitait plusieurs jours de traitement. Aujourd’hui, grâce à Ripple les transactions se font quasiment en temps réel. Ce gain de temps. Ainsi que l’automatisation du process permet ainsi de faire chuter les coûts moyens d’une transaction inter devises.

Ce succès explique pourquoi le cours de la crypto monnaie Ripple (se situant actuellement dans une fourchette comprise entre 3 $ et 4,50 $. Alors qu’il valait moins d’un centime de dollar en mars 2017) a fortement progressé ces derniers mois. Avec une croissance de 70 000 % durant l’année 2017. Et ce, d’autant plus que la FinTech a annoncé récemment la signature de nombreux partenariats avec de grands acteurs bancaires et institutions financières. Ainsi ce ne sont pas moins de 100 grands noms de la finance qui sont associés au projet de crypto monnaie Ripple.

Quelles sont les limites du Ripple ?

Une première critique émise par la communauté relève du domaine idéologique, une position presque dogmatique. En effet pour les techno libertarien les plus convaincus. Le fait que la crypto monnaie Ripple serve le système bancaire la disqualifie de facto. Un autre grief retenu contre cette crypto monnaie, est lié à la sécurité jugée relative par les plus fervents supporters des crypto devises. En effet, l’algorithme de consensus, fournissant la preuve de travail. Repose sur un système de vote bien plus rapide que celui utilisé sur la Blockchain Bitcoin. Inévitablement, qui dit vitesse d’exécution plus rapide, dit aussi sécurité affaiblie. Enfin, la critique la plus importante faite à la crypto monnaie Ripple c’est la grande concentration des tokens XRP. Dont plus de 60 % sont détenus par l’entreprise Ripple Labs. Tandis que les 2 anciens dirigeants détiennent conjointement 20 %.

Les supporters de Ripple estiment que c’est une erreur de le comparer aux autres crypto monnaies, et plus particulièrement le Bitcoin. D’une part parce que le réseau Ripple est bien plus centralisé. (il existe à l’heure actuelle environ 125 nœuds sur le réseau Ripple). Son mode de fonctionnement diffère de celui du Bitcoin ou de l’Ethereum. Parce que c’est un réseau fermé, afin de devenir valide acteur de transactions. Il est impératif de suivre la charte éditée par Ripple Lab. L’une des raisons sans doute qui explique pourquoi la majorité des nœuds est détenue par des institutions financières ayant pignon sur rue. Ainsi contrairement à de nombreuses crypto monnaies ayant une vocation disruptive. Ripple tente plutôt d’améliorer l’existant.

Les particuliers peuvent-ils acheter du Ripple ?

Les particuliers peuvent aussi acquérir des tokens Ripple. Toutefois ceux-ci ne peuvent en aucun cas être valides acteurs, comme c’est le cas pour les mineurs de Bitcoin. La stratégie d’ouverture aux particuliers répond à une stratégie de liquidité. Afin de permettre à cette crypto monnaie d’atteindre le statut de monnaie universelle de compensation. Contrairement à de nombreux token émis durant une ICO, le XRP n’a pas de valeur intrinsèque. Dès lors il s’agit essentiellement d’un instrument spéculatif. Ainsi, investir dans le XRP doit se faire en respectant les règles classiques de l’investissement financier, tout en gardant à l’esprit que le risque de perte du capital engagé est bien réel.

Donnez une note

Leave a Reply