Nos conseils pour se protéger de la fraude à la carte bancaire

Dans cet article nous vous proposons quelques conseils pour bien vous protéger de la fraude à la carte bancaire. Un sujet aussi brûlant que les températures de cet été 2018, en effet durant la période estivale ce ne sont pas moins de 18 000 cas de fraude à la carte bancaire qui ont été signalées sur la plate-forme en ligne Perceval. Ces chiffres alarmants ont été communiqués par le ministère de l’intérieur en début de semaine après compilation des chiffres et ce depuis le mois de juin seulement. Date de lancement par le gouvernement de la plate-forme Perceval, un site Internet dédiée à la signalisation des fraudes à la carte bancaire.

Des chiffres alarmants, car ces quelques 17 831 signalements représentent en réalité plus de 42 000 usages frauduleux du moyen de paiement préféré des Français. Ce qui représente un préjudice total avoisinant les 6 millions d’euros. Le communiqué de presse émis par la place Beauvau nous apprend que la plate-forme recense chaque jour 270 signalements de fraude à la carte bancaire. Mais aussi, que plus de 50 % des fraudes à la carte bancaire se font lors d’achats sur des sites de commerce en ligne. La carte bancaire prépayée est un des moyens les plus efficaces pour se protéger de la fraude à la carte bancaire, comme nous le verrons à la fin de cet article.

En seulement un été, des milliers de fraudes à la carte bancaires ont été signalées au gouvernement. Sur la plateforme en ligne Percev@l, lancée début juin, près 18.000 cas ont été enregistrés, a indiqué mardi 28 août le ministère de l’Intérieur. Les fraudeurs font preuve de plus en plus d’imagination, selon le colonel Cyril Piat qui n’est autre que l’adjoint au chef du centre de lutte contre la criminalité numérique. Les techniques de fraude les plus couramment utilisées sont désormais la contrefaçon de carte bancaire, le détournement des coordonnées bancaires, ou encore l’utilisation frauduleuse du code confidentiel. Découvrez sans plus attendre nos conseils pour bien se protéger de la fraude à la carte bancaire.

Comment se protéger de la fraude à la carte bancaire

Comme évoqué précédemment, plus de la moitié des cas de fraude bancaire sont liés à un achat sur Internet. Dès lors, pour bien se protéger de la fraude à la carte bancaire. Il est indispensable de vérifier que le site de vente en ligne est parfaitement sécurisé. Pour cela, il faut impérativement que le site marchand dispose d’un certificat SSL, c’est-à-dire que son adresse Web doit commencer par « https » (et non « http »). Quel que soit le navigateur Web utilisé, il est possible en un coup d’œil de vérifier que le site est sécurisé. En effet, un petit cadenas vert doit précéder l’adresse du site Web. Il est fortement recommandé de n’acheter que sur les sites reconnus, les sites sérieux affichent généralement les mentions légales, les conditions de vente, ainsi que l’adresse physique et les coordonnées de la société opérant la boutique en ligne.

Aujourd’hui la majorité des cartes bancaires dispose du système 3D Secure. Ce système mis en place par les établissements bancaires a pour objectif de sécuriser les paiements, en s’assurant que ceux-ci sont bien réalisés par le titulaire de la carte bancaire. Système 3D Secure fonctionne de la façon : après avoir saisi les informations pour effectuer le paiement, la boutique en ligne rediriger le client vers le site de sa banque. Le client devra alors répondre à une question personnelle, remplie au préalable, ou saisir un code à usage unique envoyé par SMS afin de valider la transaction.

De nombreux sites Internet proposent d’enregistrer les coordonnées bancaires, afin de faciliter les achats ultérieurs. S’il est vrai que cette solution peut être séduisante, car il est fastidieux de saisir à chaque fois ses coordonnées. Ce petit gain de temps peut s’avérer catastrophique si le site en ligne se fait pirater, ou si une tierce personne a accès à votre ordinateur. Et contrairement aux idées reçues cela arrive bien plus souvent qu’on ne le pense. Si malgré les risques vous souhaitez tout de même enregistrer vos coordonnées bancaires, alors choisissez un mot de passe suffisamment sécurisée sécuriser, en utilisant un mélange de caractères spéciaux, des lettres majuscules et minuscules, ainsi que des chiffres.

Si le code confidentiel est indispensable pour effectuer des retraits dans un distributeur automatique de billets de banque. Le cryptogramme est tout aussi indispensable pour effectuer un paiement en ligne. Pour information le cryptogramme se présente sous la forme des trois chiffres inscrits au dos de toute carte bancaire. Sans ces trois chiffres, il est impossible de valider une transaction en ligne. Dès lors celui-ci doit être protégé de la meilleure façon possible. La criminalité ne manque pas d’idées, et ne recule devant aucun stratagème pour dérober votre code confidentiel. Certains vont même jusqu’à trafiquer les guichets automatiques. Pour cela, ils placent des appareils (Skimmer) devant le lecteur de carte afin de capturer les données de votre carte bancaire. Une méthode complétée en positionnant une caméra miniature afin de filmer le clavier et ainsi récupérer votre code confidentiel.

Afin de détecter les fraudes possibles, il est fortement conseillé de surveiller régulièrement ses relevés de comptes bancaires. En effet, c’est souvent lors de la consultation de son relevé bancaire que les victimes se rendent compte d’une fraude à la carte bancaire. La France protège bien les victimes de fraude à la carte bancaire. Pour se faire dédommager, il suffit simplement de contacter son établissement bancaire et de leur fournir les informations concernant la transaction suspecte. La banque pourra alors rembourser les sommes prélevées frauduleusement.

Pensez à la carte bancaire prépayée pour vous protéger

De plus en plus de banque proposent à leurs clients une e-carte bleue, elle nécessite toutefois l’ouverture ou la possession d’un compte bancaire dans cet établissement. Ce service n’est pas gratuit, la majorité des banques françaises facturant la carte bancaire virtuelle dizaines d’euros. Une autre solution alternative reste la carte bancaire prépayée, en effet celles-ci ne nécessitent pas d’ouvrir un compte en banque. De plus, leur acquisition peut se faire via Internet, dans un bureau de tabac, ou même dans un supermarché comme c’est le cas pour la carte bancaire prépayée C-Zam proposée par Carrefour pour cinq euros.

 

Leave a Reply