Acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée Veritas Pas de notes.

Acheter des bitcoins

Découvrez dans cet article comment bien acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée Veritas. À l’occasion des 10 ans de la toute première crypto monnaie, c’est l’occasion de faire le point sur les différents moyens d’acheter des bitcoins.

La création de Bitcoin a été annoncée le 31 octobre 2008 par un énigmatique Satoshi Nakamoto. Ce mystérieux personnage s’est appuyé sur le travail de développeurs datant de la fin des années 90, il réalisera la première transaction bitcoins le 12 janvier 2009. Elle s’inscrit dans la même veine que les nouveaux services de la banque 2.0 inventé par des start-ups de la FinTech, cartes bancaires prépayées compte sans banque en tête.

Le cas du bitcoin est unique dans l’histoire, et ce à de nombreux égards. Tout d’abord c’est une monnaie 100 % numérique. Il ne peut être conservé que sous une forme électronique sur un portefeuille numérique en ligne ou hors ligne, sur un disque dur, une mémoire flash USB, un Smartphone. Chaque utilisateur se voit attribuer un numéro de clé unique sorte de numéro de compte qui lui permettra de stocker ses bitcoins. Selon la communauté d’enthousiastes, c’est la monnaie la plus sûre au monde, grâce à son fonctionnement reposant sur la blockchain. En effet, la blockchain réussit le tour de force de supprimer tout tiers de confiance, mettant de facto sur la touche les banques, les notaires, les assureurs, etc.

Comment fonctionne la Blockchain Bitcoin

Acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée VeritasLa Blockchain pour simplifier est un registre géant, une sorte de base de données numérique décentralisée. Ce registre ou livre de comptes est formé de blocs contenant l’ensemble des transactions et opérations est mis à jour en temps réel. Ce livre de comptes reprenant toutes les transactions ayant été réalisées en bitcoins est ensuite partagé sur un réseau peer-to-peer. Ainsi, à tout moment tout utilisateur peut vérifier la réalité d’une transaction, d’où le nom de système TrustLess. C’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire de recourir à un tiers de confiance, puisque tous les utilisateurs ont l’assurance que toutes les transactions seront honorées par la blockchain elle-même grâce à la fourniture d’une preuve de travail.

Les détracteurs de Bitcoin pointent du doigt les ressources nécessaires afin de tenir le registre à jour et procéder à la vérification des nouvelles transactions. D’autant plus que le réseau peer-to-peer tient en même temps le rôle de moyen de paiement, tandis que le registre qui pèse actuellement environ 21 Gb doit être consultable par n’importe lequel des participants.

Les règles de consensus par preuve de travail POW Proof Of Work en anglais sont la pierre angulaire de toute devise cryptographique. Sans trop rentrer dans les détails techniques, l’ordinateur fournissant la preuve de travail gagne le droit d’émettre le prochain bloc sur la Blockchain. Cette preuve de travail de par la puissance de calcul nécessaire pour la résoudre rend les tentatives de piratage extrêmement difficile. Ainsi, un pirate souhaitant falsifier le registre de la bloc chaîne, devra au préalable détenir au minimum 50 % de la puissance de calcul total disponible sur le réseau.

Faut-il acheter des bitcoins ou les miner ?

Il existe deux moyens pour acheter des bitcoins, le plus simple étant l’achat. Le minage est un autre moyen d’acquérir des bitcoins, mais sur lequel nous reviendrons un peu plus tard. Les lecteurs habitués du blog, savent probablement déjà qu’acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée Veritas est sans doute la solution la plus sûre. Même si de nombreuses autres cartes bancaires prépayées ou non permettent d’acquérir la star des crypto devises. Acheter des bitcoins peut aussi se faire via virement bancaire classique, et même en espèces en se rendant en personne dans l’une des boutiques physiques vendant des crypto monnaies, points de vente qui fleurissent désormais dans la plupart des grandes capitales mondiales. À noter que ces enseignes physiques, sont souvent détenues par des plates-formes de vente en ligne de crypto devises. Quelques rares guichets automatiques permettent également de s’en procurer un peu partout dans le monde.

Le premier avantage à acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée Veritas. C’est que les transactions sont réalisées en temps réel, un atout de taille car le cours du Bitcoin est très volatile. Dès lors tout délai supplémentaire entre le passage de l’ordre et la réalisation à proprement parler de celui-ci peut entraîner un changement du prix d’achat. Bien qu’il soit vrai que cette fluctuation des cours peut autant tourner à l’avantage de l’acheteur qu’à son désavantage. Acheter des bitcoins via un virement bancaire augmente d’autant plus le délai entre le passage de l’ordre d’achat et sa réalisation. En effet, la plupart des plates-formes d’échange de crypto monnaie traitent les virements bancaires en 3 à 4 jours.

L’anonymat et la décentralisation fer de lance du bitcoin

L’anonymat est une autre raison pertinente pour acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée Veritas. En effet, la carte prépayée Veritas est déclinée en trois versions, la version classique ne nécessite pas de vérification d’identité. Dès lors, il est possible de l’utiliser afin d’acquérir des crypto devises en toute discrétion. Rien de surprenant, car la FinTech est née de la volonté de s’affranchir des régulateurs des marchés financiers, des banques centrales ayant le pouvoir de manipuler la monnaie, et plus généralement des acteurs du système financier mondial.

La naissance du bitcoin doit être placée dans le contexte post crise des crédits immobiliers pourris américains de 2008, les fameux CDS Credit Default Swap ou Subprime. La crise des Subprime a bien failli mettre au tapis le système financier mondial. Le déclencheur fut la faillite de banques systémiques comme Lehmann Brothers ou Bear Stearns ; précurseurs de la titrisation (technique d’ingénierie financière permettant la transformation de créances en produits financiers afin d’être émis sur le marché des capitaux). L’amélioration des techniques de titrisation nées en 1960, a permis à ces deux banques de transférer le risque sur les investisseurs sans pour autant que ceux-ci soient avertis de la qualité des produits qu’ils ont acquis. Les agences de notation ont été pointées du doigt pour leur laxisme et leur incompétence, voire leur connivence.

Le minage du bitcoin pour les nuls

Acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée VeritasCette énième crise financière a démontré les limites d’un système monétaire reposant sur le monopole et le cynisme des banques d’affaires, la toute-puissance des banques centrales détenant la planche à billets, ainsi que la complaisance des agences de régulation et de notation censées non seulement informer le public, mais aussi réguler le secteur financier. Ce constat est au cœur de la création de la crypto monnaie numéro un dans le monde, le Bitcoin. Celui-ci s’appuyant sur un système décentralisé, et permettant à tout un chacun de miner du bitcoin. En effet, dans le système bitcoins, toute nouvelle unité monétaire est créée grâce à la puissance de calcul des ordinateurs.

Le minage du bitcoin consiste tout simplement à effectuer des calculs informatiques, qui lorsqu’ils sont résolus donnent droit à une récompense en bitcoins. La stabilité de la Blockchain qui permet à Bitcoin de fonctionner repose sur un nombre critique de machines connectées au réseau peer-to-peer. Chaque machine connectée au réseau peer-to-peer détient une copie du registre complet de la Blockchain Bitcoin. Le système repose sur la capacité de toutes ces machines connectées au réseau à résoudre une preuve de travail afin de valider les transactions en bitcoins, et ajouter un nouveau bloc de données à la Blockchain.

Si en théorie, il est toujours possible en 2018 de miner du bitcoin, avec des cours ayant flambé jusqu’à 22 000 $ le bitcoin. Inutile de dire que la concurrence est rude, il est loin le temps où une simple carte graphique permettait le minage du bitcoin depuis son garage. Aujourd’hui, le minage du bitcoin s’est largement professionnalisé, et nécessite du matériel informatique de pointe. Tandis que la plupart du temps la facture énergétique excède largement les revenus générés, à moins de bénéficier de subventions comme c’est le cas en Chine. En effet, l’Empire du milieu, avec quatre sur cinq des plus gros acteurs du minage de bitcoins sur le globe occupe la place de premier mineur de bitcoins dans le monde.

Où peut-on utiliser ses bitcoins ?

Acheter des bitcoinsNé dans la sphère techno Libertarienne, le paiement en bitcoins rime avec Dark Net. En effet, si le bitcoin a longtemps eu mauvaise réputation, c’est parce que la crypto monnaie était utilisée essentiellement pour acquérir des produits illicites sur le Dark Web. Pour autant, si cette réputation est justifiée les adeptes du bitcoin rappellent malicieusement que 100 % des transactions illégales sont effectuées via les moyens de paiement proposés par les banques traditionnelles. Depuis la réputation des crypto monnaie s’est améliorée, ainsi en moins de 10 ans le grand public s’est familiarisé avec les cryptodevises. Comme en témoigne la progression spectaculaire du bitcoin entraînant dans son sillage des milliers de crypto devises.

Si le bitcoin et les crypto monnaie sont en quelque sorte des monnaies privées, les commerçants sont de plus en plus nombreux à accepter les paiements en bitcoins. L’on estime qu’actuellement ce sont près de 100 000 boutiques en ligne et enseignes physiques qui acceptent le paiement de biens ou de services en bitcoins. Le peu de points de vente acceptant le paiement en bitcoins s’explique d’une part par la volatilité des crypto monnaie. D’autre part le temps excessif nécessaire à la validation d’une transaction est pour de nombreux commerçants un frein à son adoption. En effet, en fonction du trafic sur le réseau peer-to-peer de la Blockchain Bitcoin, la prise en compte et la confirmation d’un paiement nécessite plusieurs minutes voire lors des pics, plusieurs heures.

Malgré ce faible taux de d’adoption, d’après de nombreuses études menées en France, en Grande-Bretagne, et en Allemagne. Les experts pensent que la crypto monnaie deviendra un moyen de paiement courant à l’avenir. Au Royaume-Uni 93 % des Britanniques connaissent le bitcoin, et 23 % d’entre eux estiment comprendre assez bien son fonctionnement.

Sans surprise, les Milléniaux connaissent mieux le sujet crypto monnaie, puisqu’ils sont plus de 43% contre 16% chez les seniors. Ce sont aussi ceux qui détiennent le plus de bitcoins, puisque 9 % de cette catégorie affirment avoir acheté du bitcoin. Dans cette étude l’on apprend aussi que les sondés constitués de 22% d’hommes et 19% de femmes estiment que les crypto devises pourraient complètement s’intégrer au système financier actuel.

Le bitcoin a dix ans comment se procurer de la cryptomonnaie ?

Il existe de nombreux sites Internet comme évoqué auparavant pour se procurer de la crypto monnaie. Le site Coinbase est une référence, la plate-forme propose en effet un service complet pour acheter des bitcoins et vendre ou stocker de la crypto monnaie. Il en existe une multitude d’autres, mais la plate-forme de vente de bitcoins est la solution à privilégier, pour acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée Veritas.

La procédure d’inscription est relativement simple et permet de garder l’anonymat. Pour activer son compte et créditer son portefeuille, il suffit simplement d’effectuer un virement bancaire classique, ou de transférer des fonds avec sa carte bancaire. C’est la raison pour laquelle acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée Veritas permet l’anonymat de bout en bout. En effet, si le bitcoin est parfaitement anonyme. La plate-forme d’échange et de stockage de portefeuille en bitcoins dispose des coordonnées bancaires de ses clients. Avec la carte bancaire prépayée Veritas classique, il n’est pas nécessaire de fournir son identité pour ouvrir son compte sans banque avec relevé d’identité bancaire.

Stocker ses bitcoins en toute sécurité

Le stockage des bitcoins se fait de façon électronique comme évoqué dans l’introduction de cet article dédié à l’achat de bitcoins avec une carte bancaire prépayée, même si la procédure est quasiment identique pour les autres moyens de paiement. Le support de stockage qu’on appelle portefeuille à bitcoins peut aussi bien être un fichier sur votre disque dur, sur une clé USB, sur un Smartphone, ou dans un espace en ligne comme le propose la plupart des plates-formes de vente en ligne de bitcoins. Lorsque les bitcoins sont stockés sur une clé USB, ou un appareil spécifique ; le bitcoin Wallet.

L’on parle alors de stockage à froid, puisque l’appareil n’est pas connecté à Internet, le stockage à chaud concerne tous les appareils stockant des bitcoins et qui sont connectés à l’Internet. Par définition, tout appareil connecté à Internet court le risque d’être accessible à distance par un cyber pirate. Les cas de braquage de bitcoins ayant défrayé la chronique ne manquent pas, le plus retentissant étend sans doute piratage de la plate-forme MtGox. Cette cyberattaque ayant permis à ces auteurs de subtiliser plus de 355 millions d’euros. Aujourd’hui encore de nombreuses plates-formes d’échange et de stockage de portefeuille à bitcoins ne sont pas sécurisés selon ce que permet le meilleur de la sécurité informatique du moment.

Le portefeuille hardware, la solution de stockage optimal ?

Acheter des bitcoins avec sa carte bancaire prépayée VeritasPour pallier à ces lacunes, de nombreuse start-up ont développés des portefeuilles à bitcoins sécurisés. Les portefeuilles hardware sont de loin le moyen le plus sûr pour stocker vos crypto monnaies. Ils se présentent sous la forme d’une clé USB, avec un mini écran LCD, ils intègrent une puce électronique, qui est en réalité un véritable mini processeur capable de déjouer les attaques informatiques, même lorsque le portefeuille est connecté à l’Internet.

Les trois leaders de ce minuscule marché en pleine évolution sont le Ledger Nano S, TREZOR, KeepKey. Le principe de fonctionnement d’un portefeuille matériel est relativement simple. Puisque contrairement à un portefeuille stocké sur un ordinateur ou sur un Smartphone, les clés cryptographiques privées ne peuvent être utilisées sans la saisie d’un code PIN, le portefeuille matériel à bitcoins rajoute une couche supplémentaire de sécurité en nécessitant une validation manuelle après la saisie du code confidentiel.

De plus, il est possible en cas de perte de données de récupérer les bitcoins stockés sur le portefeuille matériel. En effet, lors de l’initialisation du portefeuille à bitcoins, une sauvegarde est automatiquement générée. Les portefeuilles matériels permettent désormais de stocker de nombreuses crypto monnaies en plus du bitcoin et de l’Ethereum.

Vaut-il vraiment la peine d’investir dans le bitcoin ?

Malgré les déboires rencontrés par la mère de toutes les crypto monnaie, le bitcoin reste une alternative séduisante à de nombreux égards. Au-delà de l’aspect spéculatif, le cours du Bitcoin ayant tout de même atteint plus de 20 000 $ en séance durant le mois de décembre 2017. Vient aussi s’ajouter la décentralisation, et l’absence de toute manipulation de cette crypto devises, en plus de l’anonymat qu’elle offre.

Nombreux sont ceux qui ont prophétisé la mort du bitcoin, pour autant Force est de constater que celui-ci résiste plutôt bien aux différents Krachs ayant jalonné 10 premières années d’existence. S’il est vrai que son utilisation pour le règlement de ces achats au quotidien est encore problématique. Il peut être judicieux d’acquérir un peu de bitcoins si celui-ci passe sous la barre fatidique des 2500 $.

Pour se positionner il faudrait que celui-ci perde 50 % de sa valeur, puisqu’actuellement le bitcoin cote aux alentours de 5200 $. Soit plus de 4500 % d’augmentation son lancement en 2009, comme le souligne de nombreux experts des crypto monnaie estimant que le Bitcoin est actuellement sous-évalué. Ceux-ci s’appuient sur des données indiquant que malgré les 30 millions de crypto portefeuilles, cela ne représente que 0,7 % de la population mondiale bénéficiant d’un accès à Internet. Des chiffres qu’il faut toutefois pondérer, puisque certains utilisateurs possèdent de multiples portefeuilles. La question posée est alors simple : quel sera le cours du bitcoin si 200 millions de personnes l’utilisent, puis 2 milliards ?

Si vous souhaitez acheter des bitcoins tout en préservant un anonymat total, alors la carte bancaire prépayée Veritas est le candidat idéal. Pour en savoir plus consultez notre comparatif des meilleures cartes bancaires prépayées.

 

Donnez une note

Leave a Reply