Comment réduire les frais bancaires au minimum ? 5/5 (6)

S’il est aujourd’hui impossible de se passer des services qu’offre une banque. Il est toujours intéressant de savoir comment réduire les frais bancaires au minimum. Si vous aussi comme de plus en plus de Français vous plaignez des frais bancaires excessifs pratiqués par certaines enseignes. Rien d’étonnant lorsque l’on sait qu’un français sur 4 est à découvert chaque mois. Cet article est fait pour vous qui souhaitez faire des économies. Découvrez sans plus attendre comment réduire les frais bancaires au minimum.

Comment éviter les frais à l’étranger ?

Comment réduire les frais bancaires au minimumVous le savez probablement déjà, mais les banques ne perdent jamais d’argent. Pire, la majorité des revenus bancaires se font sur le dos des clients les plus fragiles. L’autre moyen qui leur permet de gagner des sommes considérables sont lors de l’utilisation de leurs services à l’étranger. Ainsi, lorsque vous effectuez des transactions à l’étranger les frais bancaires deviennent vite prohibitifs. Ainsi pour réduire les frais bancaires au minimum lorsque vous êtes à l’étranger.

Il est impératif de limiter le nombre de retraits au distributeur. Mais aussi les paiements effectués avec votre carte bancaire. Pour vous donner un ordre d’idée les commissions prélevées peuvent aller du simple au triple. Les montants sont variables en fonction des établissements bancaires et des pays. Pour les retraits au distributeur de billets automatiques, certaines enseignes bancaires peuvent facturer jusqu’à 12 € par retrait.

Les frais et commissions bancaires à l’étranger

Une situation dans laquelle vos frais bancaires peuvent vite devenir prohibitifs est typiquement un voyage à l’étranger. Votre banque va en effet vous prélever des commissions à chaque fois que vous tirerez de l’argent ou paierez avec votre carte bleue (allant du simple au triple selon les établissements et les pays, ou de 3 à 12 euros par retrait). La carte bancaire prépayée est une alternative intéressante pour réduire les frais bancaires au minimum.

Toutefois, si vous souhaitez tout de même utiliser les services de votre banque. Alors, il peut être judicieux de savoir si votre banque à nouer un partenariat avec une banque étrangère. D’autres banques proposent des options annuelles permettant d’utiliser votre carte bancaire sans limitation à l’étranger. Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons d’effectuer un gros retrait au début de votre séjour à l’étranger. À vous d’adapter ensuite vos dépenses tout au long de votre voyage.

La carte prépayée la solution idéale à l’étranger ?

Comme évoqué précédemment, la carte bancaire prépayée est une alternative séduisante pour réduire les frais bancaires au minimum. Et ce que ce soit sur le territoire national ou à l’étranger. D’autant plus que, certaines cartes bancaires prépayées ont été spécialement conçues pour répondre aux besoins des voyageurs. C’est notamment le cas de la carte bancaire cash passeport de Travelex, ou encore la carte Veritas. Ces deux cartes bancaires prépayées sont de véritables petits bureaux de change. Elles permettent d’utiliser quatre devises majeures, le dollar américain, l’euro, la livre sterling, le Rand sud-africain.

La carte bancaire prépayée multidevises

Outre les taux de change avantageux offert par ses solutions de paiement moderne. Les cartes bancaires prépayées permettent aussi de se prémunir du piratage ou des fraudes à la carte bancaire. En effet, même en cas de vol ou de piratage, il ne sera pas possible à l’escroc de voler plus d’argent que le solde disponible sur la carte prépayée. L’avantage numéro un d’une carte bancaire prépayée, est économique. En effet, la majorité de ses solutions moderne de paiement ne comporte que très peu de frais de gestion, voire pas du tout. Elles peuvent donc être utilisées aux quatre coins du globe. Le rechargement peut se faire par un virement bancaire classique. Il est aussi possible d’effectuer la recharge avec une carte bancaire classique, voire un coupon de rechargement.

Limitez les frais de pénalité

Comment réduire les frais bancaires au minimum en FranceAu-delà de la problématique rencontrée par les voyageurs, les principaux frais bancaires prélevés par votre établissement financier concernent les pénalités. Vous êtes probablement du vous aussi vivre l’expérience douloureuse de l’application des pénalités suite à un dépassement d’une autorisation de découvert. Comme évoqué précédemment les frais bancaires facturés lorsqu’un utilisateur est dans le rouge est l’une des principales sources de bénéfices des établissements bancaires. S’il est vrai que nul n’est à l’abri d’un dépassement d’autorisation de découvert ou de plafonds de retrait. Les banques se frottent les mains quoi qu’elles en disent avec les mauvais payeurs. Puisqu’elles pourront alors lui facturer des agios exorbitants, ou encore suite à l’envoi de courrier de relance.

Le seul conseil que l’on peut vous donner, c’est d’adopter une situation budgétaire la plus saine possible. Pour cela il est impératif de tenir ses comptes de manière régulière, et de dépenser en fonction de ses revenus. Car comme le dit le proverbe être riche c’est dépenser moins qu’on ne gagne. Passez-vous du chéquier autant que faire se peut, afin d’éviter les mauvaises surprises et finir sur le fichier des interdits bancaires de la Banque de France.

La carte bancaire à autorisation systématique

Si pour une raison ou pour une autre il vous est difficile de gérer de manière rigoureuse votre compte bancaire. Alors, optez pour une carte bancaire à autorisation systématique. Ce type de carte bancaire, à l’image de la carte Électron interroge systématiquement le solde du compte bancaire avant tout retrait paiement par carte bancaire. Dès lors, il vous est dans l’impossibilité d’être à découvert, et donc de payer des pénalités. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, ce type de carte bleue fonctionnant aussi bien sur le réseau visa MasterCard est beaucoup moins chère qu’une carte bancaire classique.

Contestez les frais qui ne sont pas justifiés

Comment réduire les frais bancaires au minimumLa philanthropie ne fait pas partie du vocabulaire banquier. Dès lors, il est impératif de bien vérifier que les frais bancaires facturés sont justifiés. Peu de clients le savent, mais la loi française permet de contester les frais bancaires jugés injustifiés. Cette démarche est d’autant plus facilitée vous haver de bons antécédents auprès de votre établissement bancaire. Le dialogue est à privilégier avec votre conseiller clientèle. Même si aujourd’hui de plus en plus de banque sous-traitent ce service à des tiers.

Malheureusement, les banques ne comprennent que trop souvent le rapport de force. La crainte de la perte d’un bon client est un excellent levier de négociation. Surtout, si un dépassement de découvert est exceptionnel. Votre banquier pourra alors faire un effort et l’annuler de manière rétrospective. Si celui-ci fait la sourde oreille il est toujours possible de faire appel à un médiateur bancaire afin d’appuyer votre demande.

La banque en ligne une concurrente sérieuse aux banques classiques

Le meilleur moyen de réduire les frais bancaires au minimum et de faire jouer la concurrence. La loi macron II a largement assoupli les règles permettant le changement de banque. Mais aussi, elle a aussi permis de clarifier les frais bancaires pour les services classiques. À l’heure d’Internet, il existe de nombreux comparateurs de banques en ligne afin de vous aider à faire le choix le plus judicieux possible. Sachez toutefois qu’il n’y a pas de miracle, ainsi moins les frais bancaires sont élevés, moins les services et accompagnement dans la gestion de vos comptes seront poussés.

Pour information, la banque en ligne offre des tarifs bien plus compétitifs que les banques classiques. Si vous êtes à l’aise avec les nouvelles technologies vous y retrouverez sans aucun problème. De plus, de nombreux services y sont complètement gratuits (de l’ouverture à la gestion de vos comptes, en passant par votre carte bancaire, si vous remplissez certaines conditions de revenus).

Carte bancaire prépayée et compte sans banque

Le compte sans banque est une solution moderne et innovante vous permettra de réduire vos frais bancaires au minimum. Similaire à la carte bancaire prépayée, le compte sans banque est un package proposant une carte bancaire prépayée et un RIB. Le leader en France est le compte nickel, bien qu’il existe d’autres solutions, comme N 26, Any Time, le coffret C-Zam commercialisé par Carrefour, ou encore Orange Bank de l’opérateur téléphonique.

Ces nouveaux produits de type banque 2.0 séduisent de plus en plus d’utilisateurs à travers le monde. Leur mode de fonctionnement et les services proposés sont identiques au produit bancaire classique. Elles sont toutefois plus économiques, fournissant souvent la carte bancaire gratuite. La gestion du compte sans banque se faisant via une application Smartphone.

Consulter le comparatif des cartes bancaires prépayées et néo banques.

Donnez une note

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *