Histoire des cartes bancaires, d’hier à aujourd’hui 5/5 (7)

petite histoire des cartes bancairesDécouvrez la petite histoire des cartes bancaires, de sa naissance il y a près de 50 ans, aux dernières évolutions de ce petit bout de plastique devenu désormais indispensable. Dans cet article intitulé la petite histoire des cartes bancaires, nous retracerons les plus grandes lignes de l’évolution du moyen de paiement le plus utilisé en France.

La petite histoire des cartes bancaires débute en 1967. Lorsqu’elle est née la carte bancaire était bleue. C’est la raison pour laquelle on l’appelle encore aujourd’hui la Carte Bleue. Ce moyen de paiement révolutionnaire est né du travail collaboratif de six banques traditionnelles. En réalité l’histoire de la carte bancaire débute en 1959. C’est en effet la banque américaine American Express qui crée la première carte de crédit en 1959.

Dates clés de l’histoire des cartes bancaires

Afin de jalonner la petite histoire des cartes bancaires il faut retenir quelques dates. 1971 voit la naissance du groupe carte bleue. Un an après, en 1972, naît l’ancêtre de la carte Visa après que la banque Bank Americard un consortium de banques américaines. En France, c’est en 1976 qu’est lancé officiellement la carte bleue Visa. 1984 voit l’arrivée de deux banques supplémentaires dans le groupement cartes bleu, qui est rebaptisé groupement des cartes bancaires. Ce projet a été initié par l’État français et marque la naissance du système interbancaire français.

Les cartes bancaires modernes

La puce électronique fait son apparition sur les cartes bancaires en 1986. Ce système offre plus de sécurité, alors que les cartes américaines fonctionnent encore grâce aux bandes magnétiques. En 1992 une autre avancée en matière de sécurité fait son apparition avec le code PIN indispensable pour tout paiement. La première carte bancaire virtuelle fait son apparition en 2002, c’est le service e-Carte Bleue. Un an après, le standard de sécurité Europay Mastercard Visa (EMV), est adopté par l’ensemble des cartes bleues à puce électronique. Pour information ce système est né en 1995.

De la carte bleue à la carte bancaire

petite histoire des cartes bancairesEn 2010, le groupe visa rachète via sa filiale Visa Europe la marque carte bleue. Désormais le sigle CB figurant sur la plupart des cartes bancaires ne signifie plus carte bleue mais carte bancaire. Cette spécificité est typiquement française, puisque le logo CB ne se trouve que sur les cartes émises par les banques françaises. C’est la raison pour laquelle les cartes bancaires françaises fonctionnant sur les réseaux Visa et MasterCard arborent les deux logos.

Les groupes Visa et MasterCard sont les réseaux de paiement les plus utilisés au monde. Les cartes émises par ces deux acteurs sont acceptées par la quasi-totalité des terminaux de paiement. Aujourd’hui ces deux acteurs proposent une large gamme de cartes bancaires. Allant de la carte bancaire d’entrée de gamme  à interrogation systématique, aux cartes les plus prestigieuses comme les cartes Platinum.

Les nouveaux acteurs de la carte bancaire

Aujourd’hui, les banques ne sont pas les seuls acteurs à proposer des cartes bancaires. En effet si la carte bancaire n’est plus le moyen de paiement révolutionnaire des années 70. De nouveaux acteurs sont en train de révolutionner le secteur des paiements et de la banque. Leur évolution a été fulgurante au cours de la dernière décennie. Les FinTechs, des start-ups mélangeant finance et technologie écrivent désormais une nouvelle page de l’histoire des cartes bancaires.

Les plus connues d’entre elles sont N26, Revolut (originaire du Royaume-Uni), Orange Bank (ex-Groupama Banque), Nickel (détenu par BNP Paribas) et C-Zam (dans le giron de Carrefour Banque et Assurance). Ou encore EKO, du Crédit agricole, et le compte sans banque Veritas Card.

Naissance de la carte bancaire prépayée

Ces nouveaux acteurs proposent des services similaires aux banques traditionnelles. À la différence près que ce ne sont pas des banques à proprement parler. Elles misent sur la technologie, en proposant notamment des applications permettant de gérer via son Smartphone son compte bancaire en temps réel. Elles proposent aussi une carte bancaire prépayée fonctionnant sur le principe de l’autorisation systématique avant tout paiement.

Leur modèle économique est particulièrement agressif, en offrant souvent la carte bancaire gratuitement. En ce qui concerne les frais de fonctionnement, leurs tarifs sont parmi les plus bas du marché. Lorsque l’on compare les frais de fonctionnement sur une année par rapport à une banque classique, ou même une banque en ligne. Les nouveaux acteurs écrasent la concurrence. Il faut compter en moyenne moins de 100 € de frais de fonctionnement par an pour ces nouveaux acteurs de la FinTech.

Pour en savoir plus, sur les meilleures offres carte bancaire prépayée et compte sans banque, nous vous invitons à consulter le comparatif carte bancaire prépayée,

Donnez une note

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *