Facebook Messenger permet les petits paiements entre amis

Enfin ça y est Facebook Messenger permet les petits paiements entre amis, désormais il est possible d’envoyer de l’argent de façon sécurisée et surtout sans frais. Malheureusement, même si c’est un bon début le plafond de paiement sur Messenger reste faible puisque celui-ci est limité à 500 € par virement, 1500 € par mois. La possibilité d’envoyer de l’argent à travers la messagerie instantanée de Facebook n’est pas nouvelle. Cette fonctionnalité a été déployée aux États-Unis en 2015. Pour info, l’application de messagerie instantanée Messenger est utilisée par près de 1,3 milliard d’utilisateurs tous les mois, Facebook travaille constamment à étoffer la base d’usagers de Messenger pour la rapprocher de celle de son réseau social, sur lequel sont désormais connectés deux milliards d’êtres humains.

Facebook MessengerCette fois-ci il semblerait que ce soit la bonne, après les diverses tentatives infructueuses d’intégration de services financiers dans l’application de messagerie Facebook Messenger. Le géant des réseaux sociaux poursuit le même objectif que les banques, à savoir l’exploration des opportunités en suivant les clients dans leurs usages des médias sociaux. C’est aussi un formidable laboratoire pour développer les interfaces conversationnelles opérer de façon autonome par l’intelligence artificielle, de type Chatbot ou encore assistant virtuel. L’avenir nous dira si les consommateurs sont prêts à interagir avec leur argent dans ces environnements… et quels types de services ils espèrent vraiment y trouver…

Un déploiement dans toute la France en 6 semaines

Depuis le mardi 7 novembre, le déploiement de la fonctionnalité transfert d’argent entre particuliers sur l’application Messenger a été lancé. Elle sera testée pendant 6 semaines avant d’être totalement déployé sur l’ensemble du territoire français. La France sera donc le 3e pays au monde après les États-Unis et la Grande-Bretagne à pouvoir utiliser Facebook Messenger pour partager une addition, alimenter une cagnotte d’anniversaire, etc. « Aux États-Unis, certains utilisateurs utilisent ce service pour payer leur loyer directement via Messenger. Mais la majorité des utilisateurs s’en servent pour de petites transactions », explique David Marcus.

« C’est une première sur le territoire français », explique David Marcus, responsable Messenger chez Facebook. « L’intérêt est la possibilité de se payer les uns les autres dans le contexte de la conversation avec seulement votre CB (…) On peut maintenant non seulement demander un remboursement, mais recevoir son paiement en quasi-temps réel sur Messenger, » poursuit-il. « C’est une vraie révolution en termes de facilité d’utilisation, sans bien sûr sacrifier la sécurité dans l’expérience ».

Comment Messenger permet les petits paiements

La manière dont Facebook Messenger permet les petits paiements entre amis est on ne peut plus simple, nul besoin de rentrer votre RIB ou votre numéro de compte bancaire. Il suffit simplement de saisir son numéro de carte bancaire lors de la première utilisation, vous pourrez ensuite recevoir et envoyer de l’argent directement dans le compte bancaire lié à la carte bancaire. Il faudra toutefois compter un délai pour le transfert effectif des fonds compris entre un à 3 jours après la transaction.

Facebook Messenger permet les petits paiementsLe numéro un des réseaux sociaux prend en charge les commissions bancaires, Facebook a signé des accords avec la majorité des banques de l’Hexagone. Les utilisateurs n’ont donc rien à payer, c’est un service totalement gratuit. Cette gratuité permet également à l’entreprise de Mark Zuckerberg de mettre la main sur les données bancaires de ses utilisateurs en vue de leur proposer d’autres services payants à l’avenir. Les transactions sont protégées par un protocole de chiffrement à un niveau comparable aux standards du secteur bancaire. Un code Pin est demandé pour valider chaque paiement. Les utilisateurs d’iPhone pourront sécuriser les virements en utilisant la reconnaissance faciale ou l’empreinte digitale.

L’utilisation de l’outil Facebook Messenger pour envoyer de l’argent est relativement simple, il suffit de se rendre sur une fenêtre de conversation avec un ami, et de cliquer sur le petit plus en bas de l’écran, puis sur l’icône paiement qui est de couleur verte. Lors de la première utilisation, il faudra renseigner ses coordonnées de paiement. Une fois cette étape passée, il vous suffit d’entrer le montant que vous désirez transférer et de valider la transaction. En effet, afin de sécuriser le dispositif, les transactions devront être validées par l’utilisateur avec son code secret, son empreinte digitale ou la reconnaissance faciale.

Messenger permet les paiements en France uniquement

Facebook Messenger permet les petits paiements« C’est un moyen pratique et sécurisé pour envoyer de l’argent », promet l’entreprise ; qui explique qu’en cas de fraude ou autre problème, les recours se font auprès de votre banque. Il est toujours impossible en revanche de transférer des sous sur un compte étranger, peu importe la devise. Une limitation pour Facebook, mais qui peut être contourné par les utilisateurs souhaitant effectuer des transferts internationaux. Grâce au bot de la FinTech britannique TransferWise, qui propose depuis février 2017, un service de transfert d’argent transfrontalier sur la messagerie instantanée de Facebook.

wechat-Facebook Messenger permet les petits paiementsFacebook Messenger n’a rien de révolutionnaire, elles copient sans vergogne l’application chinoise WeChat, afin de devenir elle aussi une plate-forme de services intégrés. Facebook se rêve en plateforme de paiement aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Ainsi les objectifs sont clairs et la firme américaine envisage à moyen terme d’ouvrir ce service aux entreprises. Pour rassurer les utilisateurs privés comme professionnelles, David Marcus précise que le chiffrement des données a été instauré pour cette fonctionnalité de paiement peer-to-peer.

Une nouvelle étape dans la monétarisation de Messenger

Cette déclaration n’est pas anodine, et confirme que Facebook vient de passer à l’étape supérieure de la monétarisation de Messenger. La firme américaine ne s’en cache pas, elle souhaite concurrencer en la pépite française Le Bon Coin dans la vente de biens entre particuliers. Facebook aspire aussi à s’imposer comme un intermédiaire incontournable entre les marques et leurs clients par l’intermédiaire des Chatbot. Facebook officialise d’ailleurs le même jour l’arrivée de l’assistant virtuel M en France.

À ce jour, Facebook Messenger revendique 1,3 milliard d’utilisateurs actifs par mois dans le monde. Cette nouvelle fonctionnalité représente donc une étape importante dans la monétarisation de Messenger. Facebook rejoint donc la longue liste des services de messagerie proposant une fonctionnalité paiement, notamment via Paypal, notamment Skype, Telegram ou Slack.

Les applications tierces de paiement sur Facebook Messenger

L’intégration d’une fonctionnalité paiement sur la messagerie sociale Facebook Messenger n’est pas surprenante. Car ce type de plates-formes de messagerie instantanée est en quelques années devenu un canal de prédilection pour les acteurs de la finance, de l’assurance, ou de la banque. Pour la plupart des solutions et applications, leurs fonctionnalités se limitent essentiellement à des interactions simples, tels que une assistance automatisée, ou assurée par des humains. Ou encore l’aide à la localisation d’une agence ou d’un distributeur automatique de billets, et dans le meilleur des cas la possibilité d’interroger le solde de son compte, ou le listing des dernières opérations. Au vu de la popularité d’un outil comme Facebook Messenger, notamment parmi les jeunes adultes, il n’est pas surprenant que la palette continue à s’étendre. La promesse d’apporter la banque là où sont les clients commence ainsi à prendre corps… L’arrivée d’un acteur de cette taille menace directement les nouveaux entrants de la FinTech ayant développé des applications spécialisées comme Lydia, Pumpkin, Venmo, Morning ou Tricount qui permettent d’échanger de petites sommes d’argent rapidement entre particuliers.

Conclusion sur le paiement via Messenger

Si la solution concoctée par Facebook est au niveau de ce que l’on peut attendre d’un géant de l’Internet regroupant plus de 2 milliards d’individus sur sa plate-forme. Les critiques vont pour l’essentiel dans les limites ridicules imposées, 1500 € par mois et 500 € maximum par transaction. Toutefois, c’est un bon début, et comme le montre l’intégration de cette fonctionnalité paiement sur Messenger aux États-Unis. Les limites dans un futur proche pourront probablement être revues à la hausse, comme évoqué plus haut dans cet article les Américains peuvent régler leur loyer et toutes sortes de factures via Facebook Messenger.

Leave a Reply

*

Couldn't connect to server