Histoire des cartes bancaires, d’hier à aujourd’hui 5/5 (7)

petite histoire des cartes bancaires

petite histoire des cartes bancairesDécouvrez la petite histoire des cartes bancaires, de sa naissance il y a près de 50 ans, aux dernières évolutions de ce petit bout de plastique devenu désormais indispensable. Dans cet article intitulé la petite histoire des cartes bancaires, nous retracerons les plus grandes lignes de l’évolution du moyen de paiement le plus utilisé en France.

La petite histoire des cartes bancaires débute en 1967. Lorsqu’elle est née la carte bancaire était bleue. C’est la raison pour laquelle on l’appelle encore aujourd’hui la Carte Bleue. Ce moyen de paiement révolutionnaire est né du travail collaboratif de six banques traditionnelles. En réalité l’histoire de la carte bancaire débute en 1959. C’est en effet la banque américaine American Express qui crée la première carte de crédit en 1959.

Dates clés de l’histoire des cartes bancaires

Afin de jalonner la petite histoire des cartes bancaires il faut retenir quelques dates. 1971 voit la naissance du groupe carte bleue. Un an après, en 1972, naît l’ancêtre de la carte Visa après que la banque Bank Americard un consortium de banques américaines. En France, c’est en 1976 qu’est lancé officiellement la carte bleue Visa. 1984 voit l’arrivée de deux banques supplémentaires dans le groupement cartes bleu, qui est rebaptisé groupement des cartes bancaires. Ce projet a été initié par l’État français et marque la naissance du système interbancaire français.

Les cartes bancaires modernes

La puce électronique fait son apparition sur les cartes bancaires en 1986. Ce système offre plus de sécurité, alors que les cartes américaines fonctionnent encore grâce aux bandes magnétiques. En 1992 une autre avancée en matière de sécurité fait son apparition avec le code PIN indispensable pour tout paiement. La première carte bancaire virtuelle fait son apparition en 2002, c’est le service e-Carte Bleue. Un an après, le standard de sécurité Europay Mastercard Visa (EMV), est adopté par l’ensemble des cartes bleues à puce électronique. Pour information ce système est né en 1995.

De la carte bleue à la carte bancaire

petite histoire des cartes bancairesEn 2010, le groupe visa rachète via sa filiale Visa Europe la marque carte bleue. Désormais le sigle CB figurant sur la plupart des cartes bancaires ne signifie plus carte bleue mais carte bancaire. Cette spécificité est typiquement française, puisque le logo CB ne se trouve que sur les cartes émises par les banques françaises. C’est la raison pour laquelle les cartes bancaires françaises fonctionnant sur les réseaux Visa et MasterCard arborent les deux logos.

Les groupes Visa et MasterCard sont les réseaux de paiement les plus utilisés au monde. Les cartes émises par ces deux acteurs sont acceptées par la quasi-totalité des terminaux de paiement. Aujourd’hui ces deux acteurs proposent une large gamme de cartes bancaires. Allant de la carte bancaire d’entrée de gamme  à interrogation systématique, aux cartes les plus prestigieuses comme les cartes Platinum.

Les nouveaux acteurs de la carte bancaire

Aujourd’hui, les banques ne sont pas les seuls acteurs à proposer des cartes bancaires. En effet si la carte bancaire n’est plus le moyen de paiement révolutionnaire des années 70. De nouveaux acteurs sont en train de révolutionner le secteur des paiements et de la banque. Leur évolution a été fulgurante au cours de la dernière décennie. Les FinTechs, des start-ups mélangeant finance et technologie écrivent désormais une nouvelle page de l’histoire des cartes bancaires.

Les plus connues d’entre elles sont N26, Revolut (originaire du Royaume-Uni), Orange Bank (ex-Groupama Banque), Nickel (détenu par BNP Paribas) et C-Zam (dans le giron de Carrefour Banque et Assurance). Ou encore EKO, du Crédit agricole, et le compte sans banque Veritas Card.

Naissance de la carte bancaire prépayée

Ces nouveaux acteurs proposent des services similaires aux banques traditionnelles. À la différence près que ce ne sont pas des banques à proprement parler. Elles misent sur la technologie, en proposant notamment des applications permettant de gérer via son Smartphone son compte bancaire en temps réel. Elles proposent aussi une carte bancaire prépayée fonctionnant sur le principe de l’autorisation systématique avant tout paiement.

Leur modèle économique est particulièrement agressif, en offrant souvent la carte bancaire gratuitement. En ce qui concerne les frais de fonctionnement, leurs tarifs sont parmi les plus bas du marché. Lorsque l’on compare les frais de fonctionnement sur une année par rapport à une banque classique, ou même une banque en ligne. Les nouveaux acteurs écrasent la concurrence. Il faut compter en moyenne moins de 100 € de frais de fonctionnement par an pour ces nouveaux acteurs de la FinTech.

Pour en savoir plus, sur les meilleures offres carte bancaire prépayée et compte sans banque, nous vous invitons à consulter le comparatif carte bancaire prépayée,

Donnez une note

La néobanque révolutionne la banque 5/5 (8)

la définition d’une néobanque

Néobanque ou encore néo-banque est un nouveau vocable que l’on utilise souvent à tort et à travers. Comme vous l’aurez sans doute remarqué celui-ci peut s’orthographier de différentes manières. Dans cet article, nous vous donnons la définition de ce qu’est une néobanque. La mission d’une néobanque est de proposer à ses clients une expérience bancaire unique, et ce au quotidien. Quand on dit néobanque, en réalité on parle de banque mobile first, ou 100 % mobile. À ne pas confondre avec les comptes sans banque ou carte bancaire prépayée. Même s’il existe de nombreuses similitudes, ce qui n’a rien de surprenant puisque ces nouveaux produits bancaires sont le fait de start-up de la FinTech. Elles reprennent donc plus ou moins les mêmes éléments et repose sur des modèles économiques similaires.

La définition d’une néobanque

Cette nuance a son importance, comme nous allons le voir un peu plus tard. La définition la plus communément acceptée de la néobanque est : Une banque digitale, mobile, qui se contrôle depuis une application. Mais ce n’est pas tout. Derrière cette définition se cache une nouvelle expérience de la banque.

Contrairement aux banques traditionnelles et dans une certaine mesure les banques en ligne. Une néobanque ne dispose pas d’agence à proprement parler. En effet, les banques traditionnelles disposent d’agence physique ouverte la journée, et le plus souvent fermé le week-end. Au sein de ces agences des conseillers en costume-cravate, toujours propre sur soi conseillent les clients. C’est ce que l’on appelle de façon poétique la banque à papa. Qui n’est autre que la banque du XXe siècle, dans laquelle nos parents et nos grands-parents ont ouvert leur compte bancaire. La néobanque ne possède pas d’agence physique. Elle est complètement dématérialisée. Dès lors, elle est accessible 24 heures sur 24 sept jours sur sept.

De la banque en ligne à la néobanque

n26-la définition d’une néobanqueDésormais, avec la démocratisation de l’Internet à la fin des années 90, et l’avènement du haut débit au début des années 2000. Le paysage bancaire mondial a été modifié de fond en comble. Les premières représentantes de la nouvelle banque ont d’abord été les banques en ligne. Celles-ci furent les premières à offrir la possibilité un client de gérer son compte bancaire depuis un ordinateur. À noter que la majorité des acteurs de la banque en ligne sont en réalité des filiales des banques traditionnelles.

Avec l’arrivée du téléphone en ligne, et plus particulièrement du Smartphone au début des années 2010. La néobanque a fait son apparition, en effet sans Smartphone, pas de néobanque. Une étude récente menée dans l’Hexagone indique que les Français utilisent davantage leur téléphone que leur ordinateur. Cette mutation a considérablement changé nos habitudes de consommer. Les banques traditionnelles ont mis du temps à s’adapter à ces nouvelles habitudes. Les prémices de la banque mobile, pierre angulaire de la néobanque ont fait leur apparition.

Les start-ups de la FinTech ont révolutionné la banque

Avec l’ouverture à la concurrence de la fourniture des services financiers et bancaires. De nouveaux acteurs sont arrivés avec des produits capables de révolutionner le secteur bancaire. Cette nouvelle génération d’entrepreneurs et ce que l’on appelle la FinTech. FinTech est la contraction du mot finance et technologie. Ces start-ups furent les premières à proposer les premières briques de ce qui allait devenir la néobanque.

Lorsque l’on dit néobanque, l’on parle effectivement de banque mobile. L’un des leaders incontestés en Europe est sans aucun doute la néobanque allemande N26. Celle-ci est souvent citée en exemple, car elle permet à ses clients de gérer leur compte bancaire grâce à une application Smartphone extrêmement ergonomique. Il est important de rappeler qu’il ne faut pas confondre les banques en ligne où les banques historiques qui elles aussi proposent désormais des applications Smartphone. Avec les néobanque qui ont été pensées dès lors conception pour fonctionner uniquement avec un Smartphone.

L’application, fer de lance de la banque mobile first

n26-carte définition d’une néobanqueComme évoqué dans l’introduction lorsque l’on parle de néobanque on parle de banque mobile first. Bien que tous les acteurs proposent une application Web ou WebApp. Celle-ci permet d’effectuer toutes les opérations réalisables sur un Smartphone, mais avec un ordinateur. Pour autant, l’application Smartphone reste le fer de lance d’une banque mobile first. Le succès de ces nouveaux acteurs s’est bâti sur la qualité de l’expérience utilisateur.

Pour s’en convaincre, il suffit de se rendre sur l’Apple Store et le Play Store et regarder les notes décernées par les utilisateurs. Le résultat est édifiant, notamment pour l’application N26, ou encore celle d’Orange Bank dont les notes sont souvent supérieures à quatre étoiles. Qui aurait pensé un jour que son application préférée serait sa banque ? C’est le cas aujourd’hui grâce à la néobanque. Comment est-ce que cela se traduit dans la vie de tous les jours pour les clients ?

Les avantages offerts par la banque 100 % digitale

la définition d’une néobanque orange bankSi la qualité de l’expérience utilisateur est un atout indéniable expliquant le succès de ces nouveaux acteurs de la finance. Force est de constater que les prix compétitifs ont tout autant séduit. En effet, la majorité des néobanque ne ponctionne pas de frais d’ouverture, c’est le règne de la transparence. Puisqu’il n’y a pas non plus de frais cachés, ni d’obligation de dépôt. Il est même possible en respectant certaines conditions de s’affranchir des frais de tenue de compte. Ce modèle économique et cette volonté de transparence est en phase avec les valeurs de notre époque ont largement contribué à leur succès.

L’autre atout pouvant expliquer la croissance phénoménale dont bénéficient les acteurs de la banque mobile first. C’est la possibilité d’accéder aux informations concernant son compte bancaire en temps réel. En effet, avant l’arrivée de la néobanque, il fallait attendre entre 48 et 72 heures avant de voir apparaître une transaction sur son relevé de compte bancaire. Et ce même avec les banques en ligne, pourtant réputé plus réactive que leurs homologues traditionnelles. Les nouveaux acteurs, propose des notifications en temps réel que ce soit pour un retrait un distributeur de billets, ou lors des virements qui sont réalisés immédiatement, et bénéficie aussi d’une notification.

Paramètres gérés directement dans l’application

La flexibilité et la personnalisation maximale est l’une des marques de fabrique de la nouvelle banque digitale. En effet grâce à l’application en quelques clics il est possible de modifier le plafond de retrait de sa carte bancaire. L’application permet aussi de modifier son code PIN, ou encore de bloquer sa carte bancaire prépayée ou de la débloquer. Jamais un client d’une banque n’a été aussi maître de ses finances.

Dans le monde de la néobanque l’on peut distinguer deux types d’acteurs. En effet, si certains ne proposent qu’une application de paiement, d’autres sont de vraies banques disposant d’une licence bancaire. C’est notamment le cas pour la banque mobile Orange Bank, ou N26, ou encore Veritas Card.

Ce détail a son importance, car comme acteur de la banque classique, une néobanque mobile disposant d’une licence bancaire peut garantir jusqu’à 100 000 € les fonds déposés sur le compte. L’objectif d’une néobanque est de réinventer l’expérience de la banque pour que celle-ci s’intègre parfaitement au monde d’aujourd’hui et aux nouveaux utilisateurs. Ainsi, parce que les néobanque disposant d’une licence bancaire sont des banques à part entière. Elles doivent donc se soumettre à des obligations en matière de sécurité. Elles utilisent notamment la technologie 3D Secure qui garantit une sécurité maximale lors des transactions en ligne.

Pour en savoir plus, sur les meilleures offres carte bancaire prépayée et compte sans banque, nous vous invitons à consulter le comparatif carte bancaire prépayée,

Donnez une note

Néo banque mobile et Banque en ligne : Comment bien choisir ? 5/5 (6)

Banque en ligne et néo banque mobile

L’on assiste ces dernières années à une montée en puissance des banques en ligne néo banque mobile. Si les banques en ligne sont pour la plupart d’entre elles des extensions des banques classiques. Les néo banque mobile ont été créées par les nouvelles acteurs de la finance. Ce que l’on appelle les nouveaux opérateurs bancaires de la FinTech.

Leur ascension a été fulgurante ces dernières années, à l’image du compte Nickel. Un compte sans banque livré avec une carte bancaire prépayée distribuée chez les buralistes. Son succès fulgurant lui a d’ailleurs valu d’être racheté en 2017par la BNP Paribas pour 200 millions d’euros.

Marketing de la banque en ligne et néo banque mobile

Les néo banque mobile se sont imposées grâce à des campagnes publicitaires agressives. Toutefois il est légitime pour le grand public de se demander ce que valent réellement les néo banque mobile. Quelle est leur fiabilité, et peuvent-elles à terme remplacer les agences bancaires classiques. Ou sont-elles simplement des produits bancaires complémentaires.

Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre à travers ce tour d’horizon des acteurs d’un marché émergent. Nous verrons aussi l’état du marché de la banque en ligne. Quels sont les acteurs principaux, les avantages et les inconvénients de cette nouvelle façon de consommer la banque.

Comme évoqué précédemment les campagnes marketing de ses acteurs sont particulièrement agressives. Dès lors vous conseillons avant de vous engager de poser des questions par téléphone ou par courriel. Ou encore de prendre le temps de consulter les commentaires et avis des clients sur les sites Web de ces banques en ligne.

Devenir client d’une banque en ligne

Banque en ligne et néo banque mobileUne banque en ligne, comme son nom l’indique n’est accessible via Internet. Dès lors elle ne possède pas d’agence bancaire physique afin d’accueillir la clientèle. Comme c’est le cas pour les banques traditionnelles. Cette particularité explique en grande partie pourquoi elles peuvent se permettre d’offrir des tarifs bien plus compétitifs. Celles-ci économisent en effet sur les frais de location des bâtiments. Mais aussi sur la masse salariale puisque l’application automatise un maximum d’opérations. On parle alors de relations dématérialisées.

Même s’il existe quand même quelques salariés. La plupart du temps ils sont regroupés au même endroit. Le rôle des conseillers client d’une banque en ligne est principalement de guider les clients dans l’utilisation ou la prise en main de l’application Web Smartphone. Celle-ci proposant divers outils informatiques leur permettant de gérer leur compte. L’objectif étant qu’après une petite phase de rodage. Les clients puissent devenir autonomes dans leur relation quotidienne avec leur banque en ligne.

Le modèle économique des banques en ligne et néo banque mobile

Grâce à ce modèle économique. Les banques en ligne peuvent réduire leurs frais de gestion par un facteur de trois par rapport aux banques classiques. Pour séduire une nouvelle clientèle. Elles ont souvent recours un argument massue : la gratuité de la carte bancaire. Certaines proposent des opérations promotionnelles limitées dans le temps afin de séduire de nouveaux clients. Par exemple en offrant un cadeau de bienvenue pour toute ouverture de compte courant cela peut être 80 € offerts.

À l’usage, les banques en ligne tiennent leurs promesses et ne facturent quasiment pas de frais de tenue de compte. Alors que les banques classiques peuvent facturer chaque année jusqu’à 200 € de frais de tenue de compte. Si la majorité des opérations bancaires classiques ne sont pas facturées. Tels que les virements et prélèvements. Les banques en ligne se rattrapent sur les services payants.

L’ouverture d’un compte courant se fait elle sous conditions ?

Les conditions d’ouverture d’un compte courant dans une banque en ligne ou néo banque mobile nécessitent la plupart du temps inversement lors de l’ouverture du compte. Certaines exigent aussi un revenu mensuel minimum, ou une épargne plus ou moins conséquente. Ainsi la banque en ligne Monabanq exige un dépôt de 150 €, tandis que BforBank et Fortuneo exige 300 €.

Ce qui n’est pas le cas pour la néo banque mobile allemande N 26, la britannique Revolut et Boursorama. Il en va de même pour le compte nickel qui peut s’ouvrir dans un bureau de tabac sans aucune condition de revenus. L’avantage de ses solutions néo banque mobile, c’est qu’elles sont accessibles aux personnes interdites bancaires.

Comme évoqué auparavant, la plupart des banques en ligne fournisse la carte bancaire classique gratuitement. En revanche, pour obtenir une carte bancaire Premier, il faudra disposer d’un minimum d’encours sur le compte. Boursorama demande 2500 €, ING direct 5000 €. Pour sa part Fortuneo nécessite un revenu mensuel de 1200 €, ou 5000 € d’épargne. Par contre, toutes les banques citées précédemment n’exigent aucun minimum de revenus, contrairement à ce qui se fait chez les banques traditionnelles.

Comment ouvrir un compte dans une banque en ligne ?

L’ouverture d’un compte dans une banque à distance est une opération simple et rapide. Pour cela, il est nécessaire de fournir des justificatifs d’identité ainsi que de domicile et de revenus. Ces documents peuvent être envoyés via un Smartphone pour qu’un conseiller puisse effectuer la vérification. Une fois celle-ci effectuée, le compte est ouvert en quelques minutes. Tandis que la carte bancaire est acheminée par courrier recommandé en l’espace de quelques jours.

Pour la clôture d’un compte en ligne. La procédure est bien plus simple que dans les banques classiques. En effet, puisqu’il n’y a aucun engagement de détention de compte. Le compte peut être clôturé via un simple e-mail sans pour autant fournir de motif. Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez faire de votre banque en ligne votre banque principale. Prenez avant tout le temps de tester les fonctionnalités. Mais aussi de valider que les services qu’elle propose correspondent bien à vos attentes. Vous pourrez ensuite fermer votre compte dans votre banque traditionnelle, et passer au tout en ligne.

Que trouve-t-on dans les applications mobiles des banques en ligne ?

mobile banking-applications mobiles des banques en ligneLes applications mobiles des banques en ligne s’améliorent de jour en jour. Nul besoin d’être un expert en informatique pour gérer en toute liberté son compte bancaire au quotidien. Les banques en ligne et plus particulièrement les néo banques mobiles ont parfaitement intégré l’omniprésence des Smartphones dans nos vies d’aujourd’hui. De plus, la course à l’innovation fait que l’ergonomie des applications mobiles s’enrichit régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Ainsi, la majorité d’entre elles utilisent divers systèmes de déverrouillage. Notamment, la reconnaissance digitale, faciale et pour certaines vocale.

La tendance actuelle impulsée par les nouveaux acteurs vise à offrir des services à la carte. Une démarche offrant une personnalisation poussée de l’application. Ce qui permet d’accéder en un coup d’œil aux dernières opérations, au solde de son compte, effectuer des virements. Aujourd’hui, c’est le temps réel qui domine. Notamment, grâce aux alertes envoyées après chaque débit ou crédit.

La gestion est facilitée via la possibilité de visualiser un historique des dépenses. Dépenses qui peuvent être classées par catégories, ou sur une période de temps prédéfinie. Dans cette course à l’innovation. La néo banque mobile N26 propose de rembourser un repas au restaurant avec un ami via un simple SMS. La plupart des acteurs proposent aussi un service innovant permettant de bloquer ou débloquer de façon temporaire ou définitive sa carte bancaire, si celle-ci venait à être égarée ou volée.

Comment choisir et juger l’application qui vous convient ?

Bien que ces nouveaux acteurs fassent de gros efforts en termes d’ergonomie. Il est préférable avant de faire un choix définitif de s’accorder un peu de temps afin de tester de fond en comble leur application. En effet, de nombreux critères font que l’on se sent à l’aise avec une application plutôt qu’une autre. Le plus important étant sans doute le parcours à suivre pour accéder à une fonctionnalité. Sans oublier les critères subjectifs tels que le temps de chargement, la charte graphique, la qualité de la navigation, ou la présentation générale. Autant de critères à prendre en compte pour mesurer la satisfaction client.

Les applications néo banque mobile ont une longueur d’avance

À ce petit jeu, c’est la néo banque mobile allemande N 26 qui offrent non seulement le plus de fonctionnalités, mais qui est aussi la plus ergonomique. Du côté des banques en ligne Boursorama banque se classe première suivie de Hello Bank, Fortuneo et ING Direct. Les moins bien classées en termes de fonctionnalités sont Monabanq, ING Direct et Fortuneo. Inutile de dire que l’arrivée des nouveaux acteurs issus de la FinTech à donner un coup de fouet au secteur. En fournissant des applications digitales plus modernes souples et évolutives, la concurrence plus ancienne n’a eu d’autre choix que de se mettre à jour pour le plus grand bonheur des utilisateurs.

Un avantage qu’il sera difficile de combler pour les acteurs historiques. En effet les nouveaux entrants ont pensé leur parcours client uniquement sur mobile, avec une stratégie zéro papier. Pour autant, leurs aînées comblent rapidement leur retard, ce qui oblige la néo banque mobile à continuer sa course effrénée en matière d’innovation.

Qu’en est-il du paiement par téléphone ?

paiement par téléphone Banque en ligne et néo banque mobile cartesVéritable arlésienne, annoncée depuis de nombreuses années le paiement sans contact avec Smartphone se démocratise. Toutefois, cette solution moderne n’a pas encore été implémentée toutes les banques en ligne. Ce qui n’est pas le cas pour certaines néo banque mobile leader comme Orange Bank, ou N 26, décidément dans tous les bons coups.

Parmi les banques en ligne proposant le paiement NFC avec Smartphone, Boursorama banque Hello Bank, Fortuneo sont les seules à le proposer. Elles utilisent la solution Apple Pay pour les téléphones de la marque à la pomme et Paylib pour les Android. Il est même possible d’effectuer ces paiements avec une montre connectée compatible avec les applications de Revolut, N26, Hello Bank et Monabanq.

Peut-on ouvrir un compte professionnel ?

Si la plupart de ses acteurs ne visent qu’une clientèle de particuliers. Certains comme Anytime proposent aussi l’ouverture d’un compte professionnel. C’est aussi, le cas d’Axa Banque, Boursorama Banque, Monabanq et N26. Nul doute que dans un avenir proche, les banques en ligne proposeront d’ouvrir un compte professionnel. Sans surprise, les comptes professionnels pour auto-entrepreneurs, artisans, TPE & PME ne sont pas gratuits. Toutefois, reposant sur le même modèle économique, il devrait être moins onéreux que ce qui se fait dans les banques classiques. Sachez que deux acteurs de la banque en ligne se sont spécialisés dans les contes pour entreprises. Il s’agit de Qonto et Manager.one.

Y a-t-il des offres de bienvenue, des cadeaux de parrainage ?

cadeaux-offres de bienvenue-Banque en ligne et néo banque mobile cartesLes offres de bienvenue et les cadeaux de parrainage sont l’un des postes de dépenses les plus importants dans l’acquisition de nouveaux clients pour les nouveaux acteurs. Ainsi, ce modèle a été inauguré par les banques en ligne proposant des conditions préférentielles une exonération des frais durant une période de temps donné. Certains acteurs de la banque historique reprennent ce concept, lors d’opérations commerciales. Que ce soit au bénéfice de leur réseau traditionnel, ou pour booster la promotion de leurs e-agences. Dès lors, il peut être intéressant de choisir le bon moment pour ouvrir son compte en ligne afin de profiter de ces politiques marketing agressives.

Dans la banque, le diable se cache dans les détails

Plus que partout ailleurs, dans le secteur de la banque le diable se cache dans les détails. Ainsi la majorité des cadeaux de bienvenue sont soumis à conditions. Même cas de figure chez les nouveaux acteurs de la néo banque mobile, comme Orange Bank qui n’offre 80 € à ses nouveaux clients qu’à partir de 3 paiements ou retraits réalisés avec la carte Visa et/ou le paiement mobile Orange Bank avant la fin du mois qui suit l’ouverture d’un premier compte.

Du côté des banques en ligne, les offres varient en fonction de la période de l’année. Ainsi, Boursorama Banque, Hello Bank, ING Direct et Fortuneo offrent généralement 80 € à l’ouverture d’un compte. 160 € pour le compte courant et 80 € pour un livret d’épargne chez BforBank ou encore 120 € chez Monabanq. Axa banque fonctionne différemment, et offre 250 € de prime lorsque le salaire est domicilié. Dans cette banque seuls les étudiants peuvent bénéficier d’une prime de bienvenue de 40 €.

Le système de parrainage est-il réellement intéressant ?

Le système de parrainage qui récompense les parrains et dans certains cas les filleuls est surtout pratiquée par les banques en ligne. Ainsi, Hello Bank et Monabanq offrent 100 € au parrain (et jusqu’à 170 € au filleul), Axa Banque (depuis juillet 2018) 80 € au parrain et 80 € au filleul pour toute ouverture d’un compte équipé d’une carte et d’un livret bancaire. BforBank est plus généreuse et offre 120 € au parrain et 150 € filleul. Du côté des néo banque mobile seule N26 proposent à l’heure actuelle un système de parrainage, d’un montant de 15 €.

Les banques à distance sont-elles fiables ?

banques a distance Banque en ligne et néo banque mobileMalgré leur succès grandissant, la question de la fiabilité des banques à distance se pose encore pour une certaine catégorie de la population française. À la question les banques en ligne sont-elles fiables, la réponse est oui. En effet la France est particulièrement pointilleuse en ce qui concerne l’encadrement de son secteur bancaire. L’organisme chargé des contrôles est l’ACPR, l’autorité prudentielle de contrôle et de résolution.

Cet organisme est accompagné dans ses tâches de contrôle de régulation et de sanction par le gendarme des marchés, l’AMF l’autorité des marchés financiers. Ces autorités veillent aux conditions générales et au respect des procédures et des obligations liées au métier du secteur bancaire. Elles garantissent la sécurité des services proposés ainsi que le respect des données personnelles des utilisateurs.

Que valent les nouveaux opérateurs bancaires ?

Si dans le monde de la banque en ligne Il existe de nouveaux entrants à part entière. Force est de constater que la majorité des grandes banques en ligne sont en réalité de simples filiales des acteurs classiques. Ceux-ci proviennent aussi bien des métiers de la banque traditionnelle, que des compagnies d’assurance, et depuis peu d’opérateurs de téléphonie mobile. Ainsi, la banque en ligne Axa banque est une filiale de la compagnie d’assurance du même nom. Boursorama Banque appartient à la Société Générale. BforBank appartient au Crédit Agricole, tandis que Fortuneo est la propriété du Crédit Mutuel Arkéa. La BNP Paribas possède la banque en ligne Hello Bank, et depuis 2017 le compte Nickel.

En effet, la banque d’Antin a racheté pour 200 millions d’euros le N°1 du compte sans banque et de la carte bancaire prépayée en France. ING Direct et la propriété de la banque hollandaise ING, Monabanq est détenu par le Crédit mutuel CIC, Orange Bank comme son nom l’indique est une filiale du groupe de téléphonie Orange.

Les tarifs d’une banque en ligne pour un usage au quotidien

Le succès des banques en ligne s’est bâti sur la gratuité d’une multitude de services standards. Toutefois, elle se rattrape en facturant les demandes particulières. Il est donc impératif de bien consulter leur grille de tarifs pour éviter les mauvaises surprises. Pour autant, ces frais extraordinaires sont sans aucune commune mesure avec les frais exigés par les banques traditionnelles. Parmi les services 100 % gratuits l’on peut noter les opérations en ligne, de frais de tenue de compte, la détention d’une carte bancaire internationale de base et les retraits dans les distributeurs automatiques de billets (DAB).

Les services payants dans la banque en ligne et les néo banque mobile

Vous vous en êtes probablement déjà rendus compte, la philanthropie est un mot qui ne figure pas dans le dictionnaire des banques. Il en va de même pour les banques en ligne, même si les tarifs appliqués sont souvent plus raisonnables que leurs homologues traditionnelles. Les banques en ligne se démarquent des réseaux classiques en ne proposant pas de packages bancaires forfaitaires.

Des solutions clés en mains souvent montrées du doigt pour leur coût exorbitant, et la présence de services inutiles pour le client. Les banques en ligne reprennent le même modèle que les néo banque mobile en proposant des services à la carte. Un réel avantage pour le client qui ne se voit facturer que ce qu’il consomme. Pour en savoir plus sur les écarts de tarifs nous vous invitons à consulter nos différents classements et comparatifs de compte sans banque.

Gare à la facturation des services exceptionnels

Bien que cela puisse être une opération pour le moins fastidieuse. Nous vous conseillons vivement de prendre le temps d’examiner à la loupe la liste des tarifs pratiqués par votre banque. Que celle-ci soit une simple banque en ligne ou une néo banque mobile. L’objectif est de repérer les services exceptionnels que vous pourriez être amenés à utiliser de façon régulière, afin de déterminer si ceux-ci ne feront pas gonfler votre facture de base. Sachez tout de même que pour tous ces nouveaux acteurs.

Plus vous êtes indépendants et autonomes moins votre facture bancaire sera salée. Certaines opérations ou demandes particulières sont à fuir comme la peste, car elles sont susceptibles de faire exploser votre budget. C’est notamment le cas pour les incidents de paiement, tels que rejet d’un chèque ou d’un prélèvement automatique, et les procédures qui s’ensuivent. À savoir commission d’intervention, lettre de régularisation de solde débiteur, autant d’opérations extraordinaires qui sont taxées au tarif maximum légal.

La carte bancaire est-elle toujours gratuite ?

La gratuité de la carte bancaire est l’argument séduction N°1 de la banque en ligne et néo banque mobile. Pour autant, la gamme de la carte bancaire est conditionnée à un montant de revenus ou d’épargne. Ainsi pour obtenir une carte bancaire haut de gamme, il faut pouvoir trouver un certain niveau de revenu.

Certains acteurs la facture, même si son tarif sera toujours moins élevé que ce qui se pratique dans une banque de réseau. La gratuité de la carte bancaire est bien souvent soumise à des conditions d’utilisation liée à la fréquence de paiement avec celle-ci. Si ces conditions ne sont pas respectées, alors la banque se réserve le droit de prélever des frais.

Existe-t-il des frais de tenue de compte ?

Comme évoqué succinctement un peu plus haut dans cet article, les frais de tenue de compte sont quasiment inexistants pour la majorité des acteurs. Toutefois, dans le monde de la néo banque mobile un acteur se distingue, C-Zam appartenant au groupe de grandes distributions Carrefour. En effet c’est le seul à prélever systématiquement un euro par mois pour couvrir les frais de tenue de compte.

Pour les autres acteurs, ceux-ci ne sont prélevés que lorsque l’utilisateur n’effectue pas assez d’opérations. C’est notamment le cas d’Orange Bank qui prélève cinq euros par mois si l’utilisateur n’effectue pas au minimum trois paiements par mois avec sa carte bancaire ou son téléphone mobile, idem pour le compte sans banque N26. ING directe applique la même politique si le compte dispose chaque mois de moins de 1 200 € de versement ou de moins de 5 000 € d’encours.

Les découverts bancaires sont-ils autorisés ?

La situation bancaire des Français est disparate, pour autant un Français sur quatre se retrouve dans le rouge chaque mois. Dès lors la question des découverts bancaires est primordiale pour de nombreux Français. Si la majorité des banques en ligne autorise le découvert, ce n’est pas le cas pour les néo banque mobile N26, Revolut, Nickel et C-Zam. Le barème moyen pratiqué par les banques à distance en cas de découvert autorisé est de sept à 8 % par an. Celui-ci grimpe à 16 % lorsque le découvert autorisé est dépassé.

Les retraits sont-ils payants ou limités à un réseau ?

Banque en ligne et néo banque mobile distributeur-automatique-de-billetsLa facturation des retraits d’espèces dans les distributeurs automatiques de billets peut alourdir votre facture bancaire. Bonne nouvelle, contrairement aux banques traditionnelles incitant leurs clients un effectuer des retraits que dans les GAB de leur réseau. Les banques en ligne ne peuvent utiliser cette politique, pour la simple et bonne raison qu’elles ne disposent pas des guichets automatiques de billets.

Dès lors, en tant que client d’une banque en ligne qu’importe le montant du retrait d’espèces dans un distributeur, il ne vous coûtera pas un centime. C’est ainsi, le cas pour Axa Banque, Fortuneo, BforBank, Boursorama Banque. Cette politique de zéro commission sur les retraits d’espèces dans l’Hexagone, s’applique aussi pour les retraits dans la zone euro.

Retraits d’espèces, qu’en est-il des néo banque mobile ?

Du côté des néo banque mobile, la situation est un peu plus disparate. Ainsi chez Nickel, tout retrait est facturé 1 €, et ce même après son rachat par la BNP Paribas. Pour les utilisateurs du coffret de C-Zam, le montant facturé et de 1 € par retrait « déplacé », c’est-à-dire en dehors du réseau de DAB de Carrefour Banque et de BNP Paribas.

Enfin, pour l’allemande N26, les cinq premiers retraits chaque mois sont gratuits, puis sont facturés 2 € à partir de la 6e opération. La néo banque britannique Revolut facture 2 % de la somme au-delà de 200 € retirés dans le mois (400 € pour la clientèle premium). Orange Bank ne prélève absolument aucun frais commission pour tous retrait dans un guichet automatique de billets.

Retraits Hors de la zone euro

Les retraits d’espèces hors de la zone euro sont beaucoup plus chers. Les frais et commissions grimpent en flèche, la faute aux frais fixes forfaitaires auquel il faut ajouter des frais variables. En général les frais fixes forfaitaires sont compris entre 1,52 euros par retrait, tandis que les frais variables sont compris entre 1,7 et 2 % du montant du retrait. Les enseignes qui facturent le moins leurs clients leur de retrait hors de la zone euro, dispose en général d’un réseau global.

C’est la raison pour laquelle dans cet exercice, la banque en ligne la plus frugale est Hello Bank. Celle-ci appartenant au groupe BNP Paribas. Ses clients peuvent profiter du réseau Global Network offrant la gratuité des retraits dans plus de 50 pays. À noter que certaines banques en ligne offrent des tarifs plus avantageux pour leur client premium (compte premium ou carte bancaire haut de gamme). C’est notamment le cas pour Monabanq, N26.

Dépôt et récupération de chèques avec une banque en ligne

La France est l’un des rares pays au monde a encore utilisé massivement le chèque. Dès lors avec une banque en ligne et donc une banque sans guichet. Il est légitime de se demander comment faire pour déposer de l’argent liquide, un chèque ou récupérer un chéquier ou même comment faire pour déposer des espèces ? Lorsque la banque en ligne est une filiale d’une banque classique, la solution est simple. Celle-ci permet en effet de déposer les chèques ou l’argent liquide au sein des agences de la maison mère, ou dans les automates des agences bancaires.

Pour toutes les autres banques en ligne, le client n’aura d’autre choix que d’envoyer les chèques par voie postale. Pour autant, les banques en ligne proposent depuis peu une nouvelle fonctionnalité. Les utilisateurs peuvent scanner leur chèque avec leur Smartphone, ou remplir un formulaire en ligne dans leur espace client. Si cette solution est un pas en avant, il n’empêche qu’au final il sera toujours nécessaire d’envoyer le chèque par courrier.

Le versement des espèces est à l’heure actuelle impossible, sauf pour les filiales de banques de réseau. Dès lors pour les clients des autres banques, il leur faudra dans un premier temps effectué le dépôt des espèces sur leur compte bancaire, avant d’effectuer un virement vers leur banque en ligne où leur néo banque mobile.

Sans agence, comment entrer en contact avec un conseiller ?

Banque en ligne et néo banque mobile contact-conseillerL’un des autres freins à l’adoption massive des nouvelles solutions bancaires. Tels que la banque en ligne où la néo banque mobile reste l’absence de contact physique avec un conseiller. Pour pallier à cet inconvénient, ces nouveaux acteurs mettent en œuvre des solutions innovantes basées sur les moyens de communication modernes. Ainsi, la majorité d’entre elles peuvent être jointe par téléphone six jours sur sept, avec des plages horaires plus étendues.

Les appels peuvent être passés en semaine jusqu’à 22 heures pour certaines enseignes. Le samedi, alors que de nombreuses agences classiques sont fermées le matin, même si certaines couvrent jusqu’à midi. Les banques à distance sont accessibles de neuf heures à 18 heures, certaines permet même la visioconférence. Avec le développement de l’intelligence artificielle, les acteurs les plus en pointe fournissent un conseiller virtuel.

Les solutions de communication modernes des néo banque mobile

Une solution qui vient en complément avec les traditionnels e-mails, les SMS, les chats en direct et depuis peu les réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook. Malgré ce foisonnement de moyens de communication, l’historique de vos comptes et l’accès à votre dossier permettent un suivi « continu et personnalisé ». Certaines enseignes (Hello Bank) revendiquent une équipe d’interlocuteurs spécialisés destinés à répondre à des demandes spécifiques (prévoyance, assurance vie, crédits).

Les néo banque mobile toujours à la pointe de l’innovation fournisse des moyens de communication digitale extrêmement élaborée. D’une part, tous les moyens sont accessibles bouts des doigts, via le désormais incontournable Smartphone. Ce qui fournit une rapidité et une affectivité sans concurrence, comparé aux solutions proposées par les plus anciennes.

Consulter le comparatif des cartes bancaires prépayées et néo banques.

Donnez une note

Comment se protéger des fraudes à la Carte Bancaire ? 5/5 (6)

Comment se protéger des fraudes à la Carte Bancaire

D’après une étude récente les fraudes à la carte bancaire sont en recrudescence. Que ce soit en France ou à l’étranger. Les escroqueries de type fraudes à la carte bancaire sévissent et font de nombreuses victimes tous les jours. Bien que le risque zéro n’existe pas. Il est possible de se prémunir de la majorité des fraudes à la carte bancaire en respectant certaines conditions.

Des moyens simples et efficaces pour se prémunir des fraudes à la carte bancaire que nous vous proposons de découvrir dans cet article spécial. Pour que vous puissiez comprendre comment les fraudes sur les moyens de paiement électronique sont réalisées. Découvrir quelles sont les moyens à mettre en œuvre pour éviter les escroqueries sur votre carte bancaire. Mais aussi les procédures afin de faire opposition sur votre carte bleue.

La carte bancaire prépayée est sans doute solution la plus efficace pour limiter les fraudes à la carte bancaire. Fonctionnant de la même manière qu’une carte bancaire classique. La carte bancaire prepayée rechargeable comme son nom l’indique d’une carte bancaire que l’on peut recharger avec des fonds. Ainsi, même en cas de vol ou de fraude. Le montant subtilisé par l’escroc ne peut en aucun cas dépasser le solde disponible sur la carte bancaire prépayée.

La première des choses affaire pour se protéger des fraudes à la carte bancaire. C’est de consulter quotidiennement son compte bancaire. Une opération d’autant plus simple aujourd’hui. La majorité des banques fournissent un accès via Internet à une interface de gestion de son compte bancaire. C’est le moyen le plus sûr de vérifier que chaque dépense effectuée a bien été réalisée par le titulaire du compte. De plus, cela permet de détecter rapidement les anomalies et ainsi prévenir sa banque pour limiter les effets d’une fraude sur son moyen de paiement électronique.

Comment les fraudes à la carte bancaire se produisent-elles ?

Comment se protéger des fraudes à la Carte Bancaire-monantsForce est de constater que les fraudeurs aux moyens de paiement électronique ont une imagination fertile. Certains vont même jusqu’à récupérer vos données bancaires en fouillant dans votre poubelle. D’autres plus raffinés vont pirater avec des moyens informatiques vos données bancaires. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’est pas rare que les escrocs fassent vos poubelles afin de de récupérer les facturettes, ou autres documents confidentiels.

Une fois en leur possession il leur est plus facilement possible d’effectuer des achats illégaux notamment sur Internet. Ou encore émettre des faux ordres de virement sur un compte domicilié dans un paradis fiscal, ou sur une carte bancaire prépayée qui leur fournit l’anonymat indispensable pour agir à visage couvert.

Beaucoup plus rare, certaines fraudes à la carte bancaire sont le fait d’employé malhonnête, ou même d’un proche indélicat. La méthode utilisée consiste à prendre en photo votre carte bancaire. L’objectif étant de noter votre numéro de carte bleue, sa date d’expiration et le pictogramme figurant au dos de celle-ci. C’est en effet grâce à ses trois informations qu’il est possible d’effectuer des achats en ligne sur des sites marchands.

Les fraudes à la CB sur un site de vente en ligne

https-Comment se protéger des fraudes à la Carte BancaireLa fraude à la carte bancaire peut aussi être due à un site Web marchand mal sécurisé. Pire, il arrive que ce soit le site Internet de votre banque qui se soit fait pirater les données de ses clients. Un autre cas de figure de fraude réside en l’ingénierie sociale. Le voleur se fait alors passer pour une personne d’autorité, par exemple un employé bancaire, un représentant des forces de l’ordre en vous demandant de fournir vos numéros de cartes bancaires.

Ce cas de figure est bien plus fréquent qu’on ne le pense. C’est malheureusement le plus difficile pour la victime. Car dans ce cas précis, étant donné que vous avez divulguez des informations confidentielles. L’assurance de votre CB rejettera surement votre demande d’indemnisation.

C’est la raison pour laquelle votre banque vous informe de ne jamais communiquer vos données bancaires à qui que ce soit. Vous devez garder votre carte bleue ou votre carte de crédit dans un lieu sûr. De même le code confidentiel ne doit jamais être divulgué même un membre de votre famille.

Comment se prémunir des fraudes à la carte bancaire ?

Maintenant que vous connaissez les différents types de fraude à la carte bancaire. Nous vous proposons quelques conseils pratiques afin d’éviter les escroqueries sur vos moyens de paiement électronique. Aussi simple et logique que cela puisse paraître, vous devez toujours utiliser votre carte bancaire à l’abri des regards indiscrets. Que ce soit votre numéro de carte, la date d’expiration ainsi que son pictogramme, il en va de même pour le code confidentiel. Une fois le règlement effectué, la facturette est mise doit être détruite de telle façon qu’il soit impossible de reconstituer votre numéro de carte bancaire

Si vous disposez de plusieurs cartes bancaires, éviter de toutes les emporter avec vous. Comme évoqué précédemment. Il est impératif de faire vos comptes chaque semaine, si vous ne pouvez le faire chaque jour afin de comparer vos facturettes de paiement CB avec les débits constatés sur votre relevé de compte bancaire. Si vous détectez une opération suspecte, alors contactez immédiatement votre banque afin de faire opposition sur votre carte bancaire

Faire opposition à votre CB pour éviter la fraude

https-Comment se protéger des fraudes à la Carte BancaireEn France, il existe deux méthodes pour faire opposition sur une carte bancaire après vol ou perte de celle-ci. La première méthode consiste à contacter le centre d’opposition aux cartes bancaires. Celui-ci est ouvert sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Le coût d’un appel vers le centre d’opposition carte bancaire est le même que celui d’un numéro fixe plus service payant. Peu importe que l’appel ait été effectué à partir d’un téléphone fixe d’un téléphone mobile. Le numéro de téléphone du centre d’opposition carte bancaire et le 0 892705 705. Celui-ci peut être joignable depuis l’étranger en composant le +33 442 605 303.

Vous pouvez aussi vous rendre dans votre agence bancaire munie d’une pièce d’identité et de votre numéro de compte. Il est aussi possible d’appeler le centre relation billet de votre banque durant le week-end afin de faire une opposition immédiatement sur votre carte bancaire. Une fois l’opposition effectuée, la carte bancaire devient inutilisable. Si vous l’aviez perdue et que vous l’avez retrouvée après opposition, vous devez vous rendre dans votre agence bancaire pour demander une nouvelle CB et vous jetez l’ancienne.

Toujours déposer une plainte au commissariat

Une fois la mise en opposition sur la carte bancaire, nous vous conseillons de vous rendre au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche de votre domicile. Afin de faire un dépôt de plainte, celui-ci pourra vous être utile lors de la déclaration des montants frauduleusement utilisés. En effet, après une fraude à la carte bancaire, vous devrez vraisemblablement remplir un dossier de remboursement des sommes frauduleusement prélevées sur votre compte bancaire.

Pour en savoir plus, sur les meilleures offres carte bancaire prépayée et compte sans banque, nous vous invitons à consulter le comparatif carte bancaire prépayée,

Donnez une note

Problème de paiement sur internet avec sa carte bleue 5/5 (7)

Problème de paiement sur internet avec sa carte bleue

Malgré de nombreuses avancées, un problème de paiement sur Internet avec sa carte bleue n’est pas à exclure. En effet, aujourd’hui toutes les cartes bancaires permettent de régler des achats sur Internet sans frais ni commissions supplémentaires, et ce de façon totalement sécurisée. Pour autant, il peut arriver qu’un règlement ne puisse être effectué. Les causes de ce refus de paiement peuvent être multiples. Dans cet article, nous allons passer en revue les différentes raisons pouvant expliquer le pourquoi du comment d’un problème de paiement sur Internet avec sa carte bleue. Nous vous proposerons aussi les différentes solutions permettant de finaliser l’achat avec ou sans carte bancaire. Allant de la carte bancaire prépayée, à la carte virtuelle ou E-carte bleue, au portefeuille virtuel, en passant par le virement bancaire en ligne.

Quelles sont les sources d’un problème de paiement sur Internet

Problème de paiement sur internet avec sa carte bleueLes raisons pour laquelle votre carte bancaire ne passe pas sur Internet peuvent être de différentes natures. La plus fréquente reste sans aucun doute la non activation de l’achat à distance pour votre carte bancaire. En effet, l’option d’achat à distance d’une carte bancaire n’est pas activée par défaut. La raison est toute simple, les banques aujourd’hui prennent les devants afin de lutter contre la fraude à la carte bancaire.

Si cela peut s’avérer être un désagrément, ce n’est rien en comparaison d’une fraude à la carte bancaire. Pour information, la fraude à la carte bancaire sur les paiements sur Internet représente un énorme manque à gagner. Ainsi, pour y remédier en cas de problème de paiement sur Internet avec votre carte bancaire. Il suffit simplement de contacter votre banque, afin que celle-ci puisse activer l’option paiement en ligne. Sachez que votre banque activera cette option gratuitement. Les procédures varient en fonction de l’établissement bancaire. Dès lors nous vous conseillons de vous rapprocher de votre conseiller, ou de poser la question lors de la commande de votre carte bancaire.

Le dépassement de plafond de paiement de votre carte bancaire.

Comme vous le savez probablement, chaque carte bancaire un plafond de paiement. Dès lors, votre problème de paiement sur Internet peut venir de là. En effet, il est probable que le solde disponible sur votre compte bancaire ne soit pas suffisant pour régler l’achat. Ou encore, que vous ayez dépassé votre autorisation de découvert, si vous disposez d’une carte bancaire avec autorisation de découvert. Là encore pour régler le problème il faudra contacter votre banquier. Celui-ci vous confirmera si la raison du blocage et bien un dépassement d’autorisation de découvert. Selon la somme à l’origine de l’incident de paiement, celui-ci pourra déplafonner votre carte bleue de façon temporaire.

Ce problème de paiement sur Internet est plus fréquent qu’il n’y paraît. C’est notamment le cas lorsque le montant à régler est conséquent, comme par exemple pour l’achat de billet d’avion. Enfin, sachez que des frais supplémentaires peuvent être appliqués pour le déplafonnement de votre carte bancaire. Cette opération est facturée plus ou moins chère en fonction de votre banque. Là encore, il est primordial de se renseigner sur les conditions générales d’utilisation de votre carte bancaire, afin d’éviter les mauvaises surprises.

Contactez le service client du site marchand

Si le problème de paiement sur Internet ne provient d’aucun des cas évoqués précédemment. Alors il faudra contacter directement les responsables du site de vente en ligne. En France, la loi les oblige à mettre en place une hotline, ou un chat en ligne afin de renseigner les clients. Le service clientèle site marchand pourra alors vous renseigner sur les causes du refus de paiement en ligne. Les causes peuvent être multiples, la plupart du temps il s’agit souvent d’un problème quant à la fourniture des informations indispensables pour effectuer le paiement par carte bleue.

Le portefeuille virtuel PayPal, une méthode de paiement alternative

Paypal-Problème de paiement sur internet avec sa carte bleueSi malgré toutes les solutions proposées, le problème de paiement sur Internet persiste. Alors c’est tout simplement que votre carte bancaire ne peut être utilisée pour effectuer un règlement sur Internet. Dès lors, il faudra alors, soit utiliser une autre carte bancaire, soit se tourner vers une méthode de paiement alternative. La solution la plus efficace et d’utiliser une deuxième carte bancaire. D’autant plus qu’aujourd’hui la majorité des banques propose une deuxième carte bleue gratuitement.

La plupart des sites de vente en ligne proposent différents modes de paiement. Le plus communément utilisé après la carte bancaire reste le portefeuille virtuel PayPal. Le portefeuille électronique est une solution simple et rapide, qui plus est extrêmement sécurisé. En effet, une fois votre compte PayPal ouvert et activé, vous n’aurez plus besoin d’indiquer vos coordonnées bancaires pour effectuer vos achats en ligne.

Le virement bancaire en ligne

Le virement bancaire reste une autre solution alternative au règlement par carte bancaire par portefeuille virtuel. Quoi que plus long à mettre en place, cette solution n’est malheureusement pas disponible dans toutes les banques. En effet, le virement bancaire en ligne n’est pas tout à fait identique au virement bancaire classique. D’autant plus que tous les commerçants en ligne ne proposent pas cette solution de paiement alternative. De plus, c’est une solution plus complexe puisqu’il faut référencer le virement afin que l’opération puisse être traçable. Le virement nécessite plus de temps pour être effectué, dès lors la réception de votre commande en sera retardée.

La carte bancaire prépayée ou rechargeable

nickel Problème de paiement sur internet avec sa carte bleueLa carte bancaire prépayée, ou carte bancaire rechargeable est une solution de plus en plus utilisée pour les achats en ligne. C’est une solution à privilégier pour éviter les risques de fraude bancaire pouvant compromettre votre compte principal. En effet, les cartes bancaires prépayées disposent d’un solde qu’il est impossible de dépasser. Celle-ci fonctionnant selon le principe de l’autorisation systématique avant tout règlement.

Elles sont disponibles dans la plupart des bureaux de tabac, comme celles de la marque nickel, ou AnyTime, ou encore PaySafeCard. D’autres cartes bancaires prépayées sont uniquement disponibles sur Internet. C’est notamment le cas pour les cartes bancaires prépayées de la marque N 26, Veritas Card, PCS, CB lib, etc. si la majorité de ses acteurs proposent une carte bancaire prépayée Visa MasterCard gratuitement. Vous devrez en revanche payer un montant à chaque recharge ou transactions réalisées avec votre carte bancaire prépayée.

La carte bancaire virtuelle ou e-carte bleue

e-carte-bleue-Problème de paiement sur internet avec sa carte bleueEnfin, il est aujourd’hui possible d’effectuer ses achats en ligne en utilisant une carte bancaire virtuelle ou e-carte bleue. En effet, la carte virtuelle est proposée par toutes les banques françaises depuis près de 20 ans. C’est une solution extrêmement sécurisée, puisqu’elle permet d’éviter les fraudes en générant un numéro de carte bancaire à usage unique.

Ce service n’est pas gratuit, et ce montant dépend encore une fois de votre établissement bancaire. Sachez qu’il existe deux types de facturation, soit un montant de gestion fixe, ou un montant pour chaque paiement par carte virtuelle. Son mode de fonctionnement nécessite l’installation d’un logiciel vous permettra de générer des numéros de cartes bancaires uniques.

Les précautions à prendre lors d’un paiement en ligne

Comme évoqué précédemment, les règlements sur Internet ne sont pas exempts de risques. Dès lors avant d’effectuer un règlement en ligne. Il est nécessaire de prendre quelques mesures pour éviter de se faire pirater sa carte bancaire. La première des choses est de bien vérifier que le site marchand et sécurisé grâce à la technologie SSL. Pour savoir si le site de vente en ligne utilise cette technologie, il faut regarder dans son navigateur si le nom de domaine commence par le sigle https.

Pour éviter les risques de fraude préférez toujours un site renommé. Pensez aussi à consulter les commentaires des utilisateurs, prenez le temps de lire les mentions légales ainsi que les conditions de vente. Cela vous permettra de vérifier que l’entreprise qui opère le site de vente en ligne est bien enregistrée. Ce qui vous permettra en cas de litige pouvoir la contacter.

Donnez une note

Virement non reçu que faire ? 5/5 (6)

Virement non reçu que faire

Rien de plus énervant qu’un virement non reçu dans les délais prévus. Les jours passent et les sommes que vous attendiez sur votre compte bancaire n’ont toujours pas été crédités. L’inquiétude grandissant vous vous posez des questions. Et vous demandez pourquoi diable ce virement n’a toujours pas été reçu. Rassurez-vous dans la majorité des cas, il existe toujours une explication logique à tout virement non reçu. Dans cet article nous vous proposons des solutions et des pistes pour récupérer la somme qui vous est due.

Délai de traitement interbancaire d’un virement en France

sepa-Virement non reçu que faireEn cas de virement non reçu, vous devez savoir qu’il existe un délai de traitement interbancaire normal. Bien que cette situation puisse être stressante d’autant plus s’il s’agit d’une somme importante. Il faut garder à l’esprit que le délai de traitement d’un virement dépend de plusieurs facteurs. En effet, le temps de traitement d’un virement au niveau national varie entre 24 et 48 heures, hors jours fériés.

Le délai peut même être réduit à moins de 24 heures, à l’image de ce qui se fait lors de virement entre cartes bancaires prépayées de meme marque, ou lorsqu’il s’agit de virements entre compte bancaire de la même enseigne. Par exemple entre deux comptes domiciliés à la BNP Paribas, le virement peut être effectué dans la même journée. Grâce à la mise en place du virement SEPA, les virements intra européens peuvent être crédités en un jour ouvrable.

Délais de traitement d’un virement international

Sans surprise, lorsqu’il s’agit d’un virement international. Dans le sens étranger vers l’Hexagone, alors la durée de traitement d’un virement est forcément plus longue. En cas de virement non reçu au-delà de sept jours, alors qu’il y a un problème. En effet, les virements internationaux prennent en général sept jours ouvrés avant d’être crédité sur votre compte bancaire. Sachant que dans une semaine il y a cinq jours ouvrés. Un virement international peut s’étendre sur deux semaines, soit les cinq jours ouvrés, le week-end, et deux autres jours ouvrés.

Virement non reçu suite à une erreur de coordonnées bancaires

erreur-Virement non reçu que faireL’une des raisons les plus fréquents à un virement non reçu est souvent suite à une erreur dans la saisie de votre numéro de compte. Dans le cas d’un virement national, au-delà de 48 heures les fonds ne sont toujours pas disponibles. Alors il est temps de se poser des questions, et plus précisément de poser des questions à l’émetteur du virement. Il faudra alors vérifier que le donneur d’ordre ne se soit pas trompé en saisissant les coordonnées bancaires (BIC pour la norme Swift (Society for worldwide Interbank Financial Telecommunication) et IBAN). Pour rappel, le code IBAN est une norme permettant de numéroter de façon unique compte bancaire. Le code BIC (Bank Identifier Code) est quant à l’identifiant international de la banque

Il n’y a pas de demi-mesure, si un seul numéro est incorrect. Alors, la banque ne reconnaît pas le numéro de compte, le virement ne peut donc pas aboutir. En cas de virement non reçu au bout de huit jours, alors nous vous conseillons de contacter l’émetteur. Ceci afin de vérifier avec cette personne l’exactitude des coordonnées bancaires.

Virement non reçu suite à une perte de RIB

Aussi surprenant que cela puisse paraître, en cas de virement non reçu, c’est tout simplement parce que la personne n’a pas encore émis l’ordre de virement. Les raisons peuvent être multiples, si la personne est de bonne foi. Cela peut être dû à la perte de votre RIB (relevé d’identité bancaire). Ou dans le cas d’un organisme social, d’une entreprise. Il manque tout simplement un élément à votre dossier. Bref, vous l’aurez compris, il existe une multitude de raisons expliquant pourquoi une somme d’argent n’a pas encore été viré sur votre compte.

Virement non crédité pour vérification

Virement non reçu que faireAujourd’hui, la majorité des gouvernements ont durcit leurs lois pour lutter contre le blanchiment d’argent. En France, c’est l’agence Tracfin qui s’occupe de la vérification des opérations financières douteuses ou suspectes. Ainsi pour des raisons de sécurité bancaire, les sommes importantes transférées par virement nécessitent plus de vérification. La loi française oblige la banque à se renseigner de façon exhaustive sur la provenance des fonds.

Il vous appartient donc de justifier la provenance d’une telle somme d’argent, c’est-à-dire au-delà de 10 000 €. S’il vous est impossible de justifier l’origine des fonds, alors ceux-ci seront renvoyés à l’expéditeur. En cas de suspicion de fraude, le virement est donc placé en attente de validation. Jusqu’à ce que vous puissiez trouver que les fonds attendus sont légitimes.

Donnez une note

Comment payer sur Internet sans carte bancaire ? 5/5 (5)

Comment payer sur Internet sans carte bancaire

Découvrez dans cet article comment payer sur Internet sans carte bancaire. En effet, si la simple idée de faire la queue lors de sessions de shopping vous effraie. Alors l’E-shopping est la solution idéale pour vous. Pour autant, cette solution offre de nombreux avantages a inévitablement des inconvénients. Le premier étant la sécurité, car payer avec une carte bancaire sur Internet présente inévitablement des risques. Serait-il possible de concilier le meilleur des deux mondes afin de payer sur Internet sans carte bancaire ? Bonne nouvelle, la réponse est depuis peu oui. Il existe désormais de nombreux moyens de paiement permettant de régler sans pour autant communiquer ces informations bancaires.

PayPal pour payer sur Internet sans carte bancaire

Comment payer sur Internet sans carte bancaireLe portefeuille électronique est la première solution permettant de payer sur Internet sans carte bancaire. Vous avez probablement dû entendre parler de PayPal, le leader des portefeuilles électroniques. Fort de ces 250 millions d’utilisateurs dans le monde. PayPal s’est rapidement imposé comme la solution naturelle face à la carte bancaire classique. Premier portefeuille virtuel au monde, PayPal permet de payer sur Internet sans carte bancaire. Les services proposés ne s’arrêtent pas là. Puisque PayPal permet aussi d’envoyer et de recevoir de l’argent à ses proches.

Pour autant, il est indispensable de disposer d’une carte bancaire afin d’ouvrir un compte PayPal. Toutefois, une fois l’ouverture de compte effectué, les informations bancaires ne sont jamais transmises aux commerçants. De plus le portefeuille virtuel numéro un au monde rembourse intégralement les sommes en cas de litige. Cerise sur le gâteau, PayPal est un service gratuit pour l’acheteur. En effet, les commissions prélevées afin de couvrir les frais de transaction sont à la charge du commerçant.

L’e-carte bleue, carte virtuelle très pratique

Comment payer sur Internet sans carte bancaireUne autre solution séduisante pour acheter sur Internet sans carte bancaire est la carte virtuelle. Aussi appelé e-numéro ou e-carte bleue, c’est un service qui permet de générer des numéros de cartes bancaires aléatoires. Ce qui fournit une sécurité infaillible, puisque chaque numéro est à usage unique. Dès lors, la carte virtuelle empêche toute fraude à la carte bancaire. Contrairement à une idée reçue, ce service existe depuis de nombreuses années déjà. Les banques furent les premières à le à proposer. Aujourd’hui, les émetteurs de cartes bancaires prépayées et cartes bancaires rechargeables le proposent systématiquement.

Le mode de fonctionnement d’une carte virtuelle est on ne peut plus simple. Une fois la demande effectuée via le site Internet de la banque. Ou lorsqu’il s’agit d’une carte bancaire prépayée via l’application de gestion. L’e-numéro est ensuite envoyé sous forme de mémo papier ou alors comme logiciel téléchargeable directement. Solution pratique et simple à utiliser, le seul bémol étant que tous les sites Internet ne sont pas compatibles. Toutefois, cela ne concerne qu’une minorité de sites marchands. Et leur nombre diminue d’année en année.

Paysafecard, la carte prépayée à usage unique

Comment payer sur Internet sans carte bancaireLa carte bancaire prépayée à usage unique de type Paysafecard est une alternative séduisante pour payer sur Internet sans carte bancaire. Elle ressemble comme deux gouttes d’eau à une carte bancaire classique, ou une carte bancaire rechargeable. À la différence près qu’elle ne peut être utilisée qu’une seule fois. Ce type de cartes prépayées à usage unique est chargée avec différent montant, 10, 25,50 et 100 €. Les cartes de type Paysafecard sont mises en vente dans de nombreux points de vente, plus particulièrement dans les bureaux de tabac. Il est même possible d’effectuer des retraits dans un distributeur automatique de billets, puisqu’elles sont livrées avec un code Pin. Un code de paiement est aussi fourni afin de régler ses achats sur Internet. Sachez qu’il est possible pour les achats plus conséquents d’utiliser plusieurs cartes.

Votre abonnement Internet est également un moyen de paiement

L’abonnement Internet est une option plus méconnue permettant de régler ses achats sur Internet sans carte bancaire. C’est l’opérateur historique numéro un en France Orange qui fut le premier à proposer ce service. Rapidement ses concurrents Free, SFR et Bouygues ont proposé ce service innovant. Son mode de fonctionnement est on ne peut plus simple et sécurisé. En effet, les achats effectués sont tout simplement ajoutés au montant de l’abonnement Internet. Toutefois, bien qu’étant très pratique, cette solution ne permet pas d’effectuer des achats au-delà de 60 € par mois.

Donnez une note

Comment réduire les frais bancaires au minimum ? 5/5 (6)

Comment réduire les frais bancaires au minimum

S’il est aujourd’hui impossible de se passer des services qu’offre une banque. Il est toujours intéressant de savoir comment réduire les frais bancaires au minimum. Si vous aussi comme de plus en plus de Français vous plaignez des frais bancaires excessifs pratiqués par certaines enseignes. Rien d’étonnant lorsque l’on sait qu’un français sur 4 est à découvert chaque mois. Cet article est fait pour vous qui souhaitez faire des économies. Découvrez sans plus attendre comment réduire les frais bancaires au minimum.

Comment éviter les frais à l’étranger ?

Comment réduire les frais bancaires au minimumVous le savez probablement déjà, mais les banques ne perdent jamais d’argent. Pire, la majorité des revenus bancaires se font sur le dos des clients les plus fragiles. L’autre moyen qui leur permet de gagner des sommes considérables sont lors de l’utilisation de leurs services à l’étranger. Ainsi, lorsque vous effectuez des transactions à l’étranger les frais bancaires deviennent vite prohibitifs. Ainsi pour réduire les frais bancaires au minimum lorsque vous êtes à l’étranger.

Il est impératif de limiter le nombre de retraits au distributeur. Mais aussi les paiements effectués avec votre carte bancaire. Pour vous donner un ordre d’idée les commissions prélevées peuvent aller du simple au triple. Les montants sont variables en fonction des établissements bancaires et des pays. Pour les retraits au distributeur de billets automatiques, certaines enseignes bancaires peuvent facturer jusqu’à 12 € par retrait.

Les frais et commissions bancaires à l’étranger

Une situation dans laquelle vos frais bancaires peuvent vite devenir prohibitifs est typiquement un voyage à l’étranger. Votre banque va en effet vous prélever des commissions à chaque fois que vous tirerez de l’argent ou paierez avec votre carte bleue (allant du simple au triple selon les établissements et les pays, ou de 3 à 12 euros par retrait). La carte bancaire prépayée est une alternative intéressante pour réduire les frais bancaires au minimum.

Toutefois, si vous souhaitez tout de même utiliser les services de votre banque. Alors, il peut être judicieux de savoir si votre banque à nouer un partenariat avec une banque étrangère. D’autres banques proposent des options annuelles permettant d’utiliser votre carte bancaire sans limitation à l’étranger. Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons d’effectuer un gros retrait au début de votre séjour à l’étranger. À vous d’adapter ensuite vos dépenses tout au long de votre voyage.

La carte prépayée la solution idéale à l’étranger ?

Comme évoqué précédemment, la carte bancaire prépayée est une alternative séduisante pour réduire les frais bancaires au minimum. Et ce que ce soit sur le territoire national ou à l’étranger. D’autant plus que, certaines cartes bancaires prépayées ont été spécialement conçues pour répondre aux besoins des voyageurs. C’est notamment le cas de la carte bancaire cash passeport de Travelex, ou encore la carte Veritas. Ces deux cartes bancaires prépayées sont de véritables petits bureaux de change. Elles permettent d’utiliser quatre devises majeures, le dollar américain, l’euro, la livre sterling, le Rand sud-africain.

La carte bancaire prépayée multidevises

Outre les taux de change avantageux offert par ses solutions de paiement moderne. Les cartes bancaires prépayées permettent aussi de se prémunir du piratage ou des fraudes à la carte bancaire. En effet, même en cas de vol ou de piratage, il ne sera pas possible à l’escroc de voler plus d’argent que le solde disponible sur la carte prépayée. L’avantage numéro un d’une carte bancaire prépayée, est économique. En effet, la majorité de ses solutions moderne de paiement ne comporte que très peu de frais de gestion, voire pas du tout. Elles peuvent donc être utilisées aux quatre coins du globe. Le rechargement peut se faire par un virement bancaire classique. Il est aussi possible d’effectuer la recharge avec une carte bancaire classique, voire un coupon de rechargement.

Limitez les frais de pénalité

Comment réduire les frais bancaires au minimum en FranceAu-delà de la problématique rencontrée par les voyageurs, les principaux frais bancaires prélevés par votre établissement financier concernent les pénalités. Vous êtes probablement du vous aussi vivre l’expérience douloureuse de l’application des pénalités suite à un dépassement d’une autorisation de découvert. Comme évoqué précédemment les frais bancaires facturés lorsqu’un utilisateur est dans le rouge est l’une des principales sources de bénéfices des établissements bancaires. S’il est vrai que nul n’est à l’abri d’un dépassement d’autorisation de découvert ou de plafonds de retrait. Les banques se frottent les mains quoi qu’elles en disent avec les mauvais payeurs. Puisqu’elles pourront alors lui facturer des agios exorbitants, ou encore suite à l’envoi de courrier de relance.

Le seul conseil que l’on peut vous donner, c’est d’adopter une situation budgétaire la plus saine possible. Pour cela il est impératif de tenir ses comptes de manière régulière, et de dépenser en fonction de ses revenus. Car comme le dit le proverbe être riche c’est dépenser moins qu’on ne gagne. Passez-vous du chéquier autant que faire se peut, afin d’éviter les mauvaises surprises et finir sur le fichier des interdits bancaires de la Banque de France.

La carte bancaire à autorisation systématique

Si pour une raison ou pour une autre il vous est difficile de gérer de manière rigoureuse votre compte bancaire. Alors, optez pour une carte bancaire à autorisation systématique. Ce type de carte bancaire, à l’image de la carte Électron interroge systématiquement le solde du compte bancaire avant tout retrait paiement par carte bancaire. Dès lors, il vous est dans l’impossibilité d’être à découvert, et donc de payer des pénalités. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, ce type de carte bleue fonctionnant aussi bien sur le réseau visa MasterCard est beaucoup moins chère qu’une carte bancaire classique.

Contestez les frais qui ne sont pas justifiés

Comment réduire les frais bancaires au minimumLa philanthropie ne fait pas partie du vocabulaire banquier. Dès lors, il est impératif de bien vérifier que les frais bancaires facturés sont justifiés. Peu de clients le savent, mais la loi française permet de contester les frais bancaires jugés injustifiés. Cette démarche est d’autant plus facilitée vous haver de bons antécédents auprès de votre établissement bancaire. Le dialogue est à privilégier avec votre conseiller clientèle. Même si aujourd’hui de plus en plus de banque sous-traitent ce service à des tiers.

Malheureusement, les banques ne comprennent que trop souvent le rapport de force. La crainte de la perte d’un bon client est un excellent levier de négociation. Surtout, si un dépassement de découvert est exceptionnel. Votre banquier pourra alors faire un effort et l’annuler de manière rétrospective. Si celui-ci fait la sourde oreille il est toujours possible de faire appel à un médiateur bancaire afin d’appuyer votre demande.

La banque en ligne une concurrente sérieuse aux banques classiques

Le meilleur moyen de réduire les frais bancaires au minimum et de faire jouer la concurrence. La loi macron II a largement assoupli les règles permettant le changement de banque. Mais aussi, elle a aussi permis de clarifier les frais bancaires pour les services classiques. À l’heure d’Internet, il existe de nombreux comparateurs de banques en ligne afin de vous aider à faire le choix le plus judicieux possible. Sachez toutefois qu’il n’y a pas de miracle, ainsi moins les frais bancaires sont élevés, moins les services et accompagnement dans la gestion de vos comptes seront poussés.

Pour information, la banque en ligne offre des tarifs bien plus compétitifs que les banques classiques. Si vous êtes à l’aise avec les nouvelles technologies vous y retrouverez sans aucun problème. De plus, de nombreux services y sont complètement gratuits (de l’ouverture à la gestion de vos comptes, en passant par votre carte bancaire, si vous remplissez certaines conditions de revenus).

Carte bancaire prépayée et compte sans banque

Le compte sans banque est une solution moderne et innovante vous permettra de réduire vos frais bancaires au minimum. Similaire à la carte bancaire prépayée, le compte sans banque est un package proposant une carte bancaire prépayée et un RIB. Le leader en France est le compte nickel, bien qu’il existe d’autres solutions, comme N 26, Any Time, le coffret C-Zam commercialisé par Carrefour, ou encore Orange Bank de l’opérateur téléphonique.

Ces nouveaux produits de type banque 2.0 séduisent de plus en plus d’utilisateurs à travers le monde. Leur mode de fonctionnement et les services proposés sont identiques au produit bancaire classique. Elles sont toutefois plus économiques, fournissant souvent la carte bancaire gratuite. La gestion du compte sans banque se faisant via une application Smartphone.

Consulter le comparatif des cartes bancaires prépayées et néo banques.

Donnez une note

La carte bancaire rechargeable 5/5 (5)

La carte Bancaire Rechargeable

La carte Bancaire RechargeableLa carte bancaire rechargeable aussi appelée carte bancaire prépayée est un moyen de paiement moderne. Contrairement aux cartes bancaires classiques, la carte bancaire rechargeable ou carte prépayée peut être obtenue sans pour autant ouvrir un compte courant dans un établissement bancaire. La carte bancaire rechargeable selon les émetteurs fonctionne aussi bien sur le réseau visa que le réseau MasterCard.

À l’instar des cartes bancaires classiques, la carte bancaire rechargeable permet d’effectuer des achats, mais aussi des retraits d’espèces un guichet automatique. La principale différence entre la carte bancaire classique et la carte bancaire prépayée, c’est que la dernière interroge avant tout paiement le solde. Ainsi, lorsque le solde de la carte est épuisé, il faut alors la recharger. D’où le nom de carte bancaire rechargeable, ou carte bancaire prépayée.

Caractéristiques de la carte rechargeable

Au-delà de cette caractéristique, ce nouveau type de carte inventée par les FinTech fournis globalement des services identiques à une carte bancaire traditionnelle. Bien que celle-ci ne soit rattachée à aucun compte bancaire, c’est la raison pour laquelle l’on appelle aussi compte sans banque. D’autant plus qu’aujourd’hui la majorité des cartes bancaires rechargeables sont délivrées avec un RIB ou un IBAN.

Un détail qui a son importance, puisque l’utilisateur muni d’un RIB peut désormais domicilier son salaire, ou encore mettre en place des prélèvements automatiques pour les règlements des factures d’électricité, téléphonie mobile, etc. Selon le règlement européen de juin 2016, c’est une carte permettant de disposer d’une somme d’argent limitée. Elle peut être à usage unique ou rechargeable. La mention PREPAYE doit être imprimée sur la carte.

La fin de l’anonymat pour les cartes bancaires prépayées

Depuis décembre 2016, dans l’Hexagone le décret numéro 2016–1742, limite le plafond des cartes bancaires rechargeables à 10 000 €. Tandis que le plafond de rechargement, de retrait ou de remboursement effectué avec une solution de monnaie électronique anonyme est plafonné à 1000 € par mois calendaire. En effet, ce décret va dans le sens de la quatrième directive européenne encadrant la lutte contre le blanchiment d’argent. La législation a été renforcée depuis le 1er janvier 2017. Depuis cette date, il est désormais impossible d’utiliser une carte bancaire prépayée de façon anonyme en France, pour un montant supérieur de 250 € par période de 30 jours.

L’arrivée de nouveaux acteurs sur ce marché

Le succès rencontré par ces nouvelles solutions de paiement a conduit de nombreux établissements à proposer elles aussi ce type de carte bancaire sans compte en banque. C’est notamment le cas pour Orange l’opérateur téléphonique avec son compte Orange Bank. Ou encore la grande distribution avec Carrefour et son coffret compte sans banque C-Zam. Les banques traditionnelles proposent elles aussi des solutions similaires, c’est notamment le cas pour la Banque Postale ou encore la Caisse D’Épargne.

Fonctionnement des cartes prépayées

Le mode de fonctionnement d’une carte bancaire prépayée est à tous points identiques à celui d’une carte de paiement classique. Comme évoqué précédemment la seule différence, c’est que la carte bancaire rechargeable n’est liée à aucun compte bancaire. Dès lors, il est impossible d’être à découvert, et donc d’avoir à payer des agios. Depuis leur arrivée au début des années 2010, l’écosystème des cartes bancaires rechargeables grandit de jour en jour. Ainsi parmi les émetteurs l’on peut distinguer plusieurs types de cartes bancaires prépayées. Certaines solutions les plus abouties fournissent la totalité des services bancaires.

Utilisation au quotidien d’une carte bancaire rechargeable

L’acquisition d’une carte bancaire rechargeable peut se faire de différentes manières. Si celle-ci peut être acquise dans un point de vente physique. Notamment dans les boutiques Orange, ou les supermarchés Carrefour. La majorité des produits sont vendus en ligne via un site Internet. Aujourd’hui les démarches pour acheter une carte bancaire prépayée se font en quelques minutes. La carte est alors délivrée par la poste en 15 jours maximum.

La gestion du compte sans banque s’effectue alors grâce à une application Smartphone. En fonction de l’émetteur celle-ci permet d’effectuer un grand nombre d’opérations. Par exemple la modification du code confidentiel, la gestion en temps réel de la carte bancaire. Il est ainsi possible de limiter les montants des paiements et des retraits, ou encore de générer une carte virtuelle pour les achats en ligne. Les rechargements s’effectuent par virement bancaire, où via une autre carte bancaire, ou encore grâce à des coupons de rechargement.

À qui s’adresse la carte bancaire rechargeable ?

De nombreuses catégories de personnes sont concernées par ce nouveau produit bancaire sans banque. En effet, si au début la cible était essentiellement des personnes fichées interdit bancaire. Rapidement la carte bancaire rechargeable a su séduire les personnes à faible revenu, les étudiants, les enfants. Tandis que les personnes déjà bancarisées l’ont adoptée afin d’effectuer les paiements sur Internet. En effet, en cas de fraude à la carte bancaire, avec ce type de produit la malversation est limitée aux soldes disponibles sur la carte. Il n’y a donc aucun risque de contamination sur le compte courant.

La carte Bancaire RechargeableLes voyageurs ont aussi très rapidement compris l’intérêt de la carte bancaire rechargeable. Tout d’abord afin de limiter les risques de piratage, mais aussi afin de tirer parti de produits spécifiques. En effet, certaines cartes bancaires rechargeables ont été spécialement conçues comme de véritables petits bureaux de change. C’est notamment le cas de la carte bancaire Travelex, ou la carte Veritas qui permettent d’utiliser quatre devises. Euro, Livre sterling, dollar américain, ou Rand sud-africain. L’avantage de ce type de carte bancaire rechargeable c’est qu’elle offre des taux de change défiant toute concurrence.

Coût et frais de fonctionnement des cartes rechargeables

La majorité des émetteurs de cartes bancaires rechargeables offre la gratuité de la carte bancaire. Lorsque ce n’est pas le cas, l’acquisition se fait à un moindre coût allant de cinq euros pour les moins chers à 29 € par an. À l’usage, les frais de fonctionnement peuvent être divisés par deux lorsqu’on les compare aux produits proposés par les banques classiques. Pour ordre d’idée les frais de rechargement d’une carte bancaire prépayée varient entre 1 et 10 pour cent en fonction des montants rechargés. Toutefois, des frais d’inactivité peuvent être facturés si la carte bancaire n’est pas utilisée durant une certaine période. Bien évidemment, celle-ci varie en fonction de l’émetteur.

Consulter le comparatif des cartes bancaires prépayées et néo banques.

Donnez une note

Interdit bancaire Banque de France, une fatalité ? 5/5 (6)

Interdit bancaire Banque de France

Être interdit bancaire Banque de France bien qu’étant une expérience désagréable n’est plus une fatalité. Grâce à l’avènement des nouveaux moyens de paiement, comme les comptes sans banque, et les cartes bancaires prépayées rechargeables avec ou sans RIB. La mise en place d’un interdit bancaire survient la plupart du temps après l’émission et le rejet d’un chèque sans provision. L’interdit bancaire Banque de France peut aussi être prononcé suite à un incident de paiement sur un crédit. En cas de fichage interdit bancaire Banque de France, l’information est répercutée à tous les établissements bancaires français gérant les comptes de la personne frappée d’interdit bancaire.

Droit au compte bancaire

Pour autant, qui dit interdiction bancaire ne dit pas être interdit de compte bancaire. En effet, la législation française prévoit une procédure du droit au compte. Dès lors, quel que soit le motif de l’interdiction bancaire, tout citoyen à le droit de disposer d’une carte bancaire, de pouvoir effectuer des règlements à l’aide de chèques de banque, d’effectuer des dépôts et des retraits, d’opérer des virements ou des prélèvements sur son compte bancaire.

En revanche, la banque dans laquelle le compte a été ouvert à tout à fait le droit de le clôturer. Dans ce cas de figure, l’interdit bancaire devra alors contacter la Banque de France afin qu’elle désigne un établissement bancaire conformément à l’application de la procédure du droit au compte. Sachez toutefois qu’aujourd’hui de nombreuses banques acceptent les personnes frappées d’un interdit bancaire.

Raisons d’un fichage interdit bancaire Banque de France

Les raisons d’un fichage interdit bancaire sont nombreuses, ainsi au-delà des deux raisons précédemment citées. Celle-ci peut survenir après avoir donné procuration à une personne peu scrupuleuse ayant émis un chèque sans provision. Celle-ci peut aussi intervenir si l’utilisateur est solidaire d’un émetteur de chèques sans provision, notamment dans le cas d’un compte joint. L’interdiction bancaire peut aussi survenir après une décision de justice, ou encore un règlement effectué avec un faux chèque, et généralement pour tout incident de paiement grave.

Lorsque l’interdit bancaire Banque de France est prononcé, le fichage de l’utilisateur au fichier central des chèques (FCC), au Fichier National des Chèques Irréguliers (FNCI), ou au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) ne peut excéder cinq ans. Toutefois, cette durée peut être réduite par une décision de justice, elle prend fin immédiatement lorsque l’utilisateur aura régularisé sa situation en réglant ses dettes.

Interdiction bancaire sur les comptes joints

Le statut d’une interdiction bancaire s’applique aussi aux comptes joints aux cotitulaires, et ce sur tous les comptes. En revanche, il est possible de désigner explicitement le responsable de l’incident de paiement. Dans ce cas précis, seule cette personne se verra frapper d’une interdiction bancaire, ce qui permettra à son cotitulaire de continuer à utiliser ses comptes bancaires normalement. Dès lors, celui-ci pourra continuer à émettre des chèques, ou utiliser sa carte de crédit.

Une fois l’interdiction bancaire prononcée. La personne visée devra remettre à son établissement bancaire tous les chèques étant en sa possession. Attention, aller à l’encontre de cette contrainte vous expose à de lourdes sanctions pénales. Pouvant vous valoir jusqu’à 5 ans d’emprisonnement. Et vous expose également à une peine d’amende pouvant atteindre jusqu’à 375 000 €.

Régularisation après un fichage suite à un incident de paiement

Interdit bancaire Banque de FranceLe fichage dans l’un des fichiers nationaux des incidents de paiement peut être une expérience déstabilisante. Toutefois, c’est une situation qui peut être facilement réversible, à condition d’agir rapidement. Pour cela, il faut entamer les démarches de régularisation rapidement en se présentant par exemple à sa banque, ou un guichet Banque de France.

Lorsque l’interdiction survient après l’émission d’un chèque sans provision. La manière la plus rapide de régulariser sa situation, est de se présenter chez le commerçant. Afin d’effectuer un règlement en espèces et récupérer le chèque ou même par carte. Car il vaut mieux être à découvert temporairement qu’être interdit bancaire Banque de France. Une fois le chèque récupéré. Il suffira simplement de le restituer à sa banque pour que l’interdiction soit levée. La modification de l’interdit bancaire prend généralement deux jours ouvrés.

Régulariser sa situation auprès de sa banque

En cas de doute, et si les chèques non provisionnés ont été régularisés. Avertissez-le ou les établissement(s) bancaire(s) concerné(s) par lettre recommandé accompagnée d’un justificatif (copie d’écran, document de preuve, etc.). Ou présentez-vous directement à un guichet de la Banque de France. Il est du ressort de votre banque de rectifier une interdiction bancaire. Il lui appartient en effet d’effectuer une mise à jour du fichier recensant les incidents de paiement concerné. Que ce soit le Fichier Central des Chèques (FCC), Fichier National des Chèques Irréguliers (FNCI). Ou le Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP). C’est aussi à l’établissement bancaire qu’il appartient d’avertir la Banque de France de la régularisation de l’incident de paiement

Que faire en cas de non pris en compte de la régularisation

Il peut arriver dans certains cas que la régularisation de l’incident de paiement ne soit pas prise en compte immédiatement. Si après le délai de deux jours ouvrés l’utilisateur ne constate aucune modification de son interdit bancaire. Celui-ci devra alors faire appel au médiateur bancaire. En envoyant un courrier recommandé à l’adresse communiquée par la Banque de France. Ou encore, en s’adressant directement au FCC, au FNCI ou au FICP.

Dans les deux cas de figure, la procédure est plus rapide en se présentant physiquement un guichet de la Banque de France. Il faudra pour cela se présenter avec sa carte d’identité, et déposer un courrier recommandé au service des fichiers des incidents de paiement relatifs aux particuliers (SFIPRP). En accompagnant votre courrier d’une photocopie de votre pièce d’identité. Si malgré toutes les démarches la situation n’était pas régularisée après deux mois. Il faudra alors déposer plainte auprès du procureur de la république, ou auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL).

Le compte sans banque et la carte bancaire prépayée avec RIB

Interdit bancaire Banque de FranceS’il n’est pas possible de régulariser la situation rapidement. Sachez que tout n’est pas perdu. En effet, aujourd’hui avec l’avènement des FinTech. Des start-ups à l’origine de moyen de paiement modernes. Il est désormais possible d’ouvrir un compte sans banque reliée à une carte bancaire prépayée disposant d’un RIB quelle que soit la situation financière. Cette solution est accessible à de nombreuses catégories de personnes. Interdit bancaire, personnes à faible revenu ou revenu irrégulier, étudiant, etc.

Le compte sans banque reliée à une carte bancaire prépayée avec RIB est une solution moderne et avantageuse. En effet, une carte bancaire prépayée fonctionne littéralement comme un compte bancaire sans banque. La carte bancaire prépayée offre de nombreux avantages. Puisqu’elle permet d’obtenir un moyen de paiement à tous points identiques à ceux proposés par les établissements bancaires classiques. Sans aucun risque de découvert, ou d’incidents de paiement.

Fonctionnement d’une carte bancaire prépayée

Son mode de fonctionnement est on ne peut plus simple. Celui-ci repose sur un compte bancaire sans banque rechargeable. Dès lors, il est impossible de dépenser plus d’argent que l’on ne possède. D’autant plus que la carte bancaire prépayée fonctionne selon le principe de l’interrogation systématique. De la même manière que les cartes bancaires de type visa électron. Une carte bancaire qui interroge le solde du compte avant de valider tout paiement. De plus, les comptes sans banque et carte bancaire prépayée sont bien plus économiques à l’usage, que les comptes bancaires classiques.

Le pilotage d’un compte sans banque ou d’une carte bancaire prépayée se fait à partir d’une application Smartphone. Ainsi, il est possible de suivre toutes les opérations effectuées en temps réel. Ce qui permet une gestion au plus près de son argent.

Comparatif et avis carte bancaire prépayée

Pour en savoir plus, sur les meilleures offres carte bancaire prépayée et compte sans banque, nous vous invitons à consulter le comparatif carte bancaire prépayée, cartes bancaires rechargeables, et compte sans banque avec RIB que nous mettons à jour régulièrement. Vous trouverez dans ce comparatif des tests poussés. Mais aussi une description de tous les services et tarifs des différents acteurs. Ainsi que les avis de professionnels mais aussi d’utilisateurs lambda. Afin de vous aider à faire le choix le plus judicieux selon votre situation.

Donnez une note