Comment mieux protéger son compte bancaire des pirates Pas de notes.

pirate internetComment mieux protéger son compte bancaire des pirates

Depuis l’arrivée de l’informatique personnelle, et la démocratisation d’Internet, nous sommes tous plus ou moins sensibilisés, aux risques inhérents à l’informatisation de nos données personnelles. Si nous sommes tous conscients de l’importance de protéger nos informations personnelles stockées sur nos disques durs d’ordinateurs, de nos tablettes numériques ou de nos Smartphones. Un récent sondage indique pourtant que plus de 30 % des utilisateurs conservent leurs données bancaires sur leurs ordinateurs.

D’après ce sondage effectué en France en 2016 par le spécialiste de la sécurité informatique DataSecurityBreach, 62% des utilisateurs identifient la fuite de données financières comme une  menace très sérieuse voire la plus dangereuse, tandis que 47 % estiment que le vol d’informations bancaires reste leur principale préoccupation lors d’achat en ligne. 57 % des français estiment qu’ils ne sont pas suffisamment équipés pour faire face aux menaces de sécurité sur internet.

Les astuces des cybers criminels pour hacker votre compte bancaire

Les pirates informatiques ne manquent pas d’idées et d’imagination afin de pirater les sites des banques et des boutiques en ligne. Dès lors, une surveillance minutieuse et constante de ses moyens de paiement en ligne est indispensable pour se mettre à l’abri des mauvaises surprises, lorsque les relevés de compte tombent à la fin du mois.

L’une des premières habitudes à prendre afin de se protéger des cybers criminels, est de surveiller les activités non autorisées sur ses moyens de paiement en ligne. Pour cela, il est primordial d’avoir une parfaite connaissance des opérations prévues. Afin de pouvoir signaler immédiatement tout mouvement suspect, ou tout débit effectué sans son autorisation, et cela en dépit du montant. En effet, certains logiciels malveillants se sont faits une spécialité dans le débit de toutes petites sommes, dans l’espoir qu’elles passent inaperçues.

Le phishing bancaire ou hameçonnage par e-mail

Les techniques de fraudes par e-mail  telles que l’hameçonnage (phishing bancaire) sont particulièrement redoutables. Il faut donc toujours vérifier les notifications e-mail provenant de votre établissement bancaire, ou de votre vos E-portefeuille comme PayPal ou Google Checkout.

Cette technique existe depuis de nombreuses années. Elle consiste à envoyer un e-mail à la victime, l’informant que les informations de son compte ont changées alors que rien n’a été modifié en réalité.

Cet e-mail contrefait invite la victime à saisir de nouveau ses identifiants de connexion grâce à un lien le conduisant automatiquement vers un faux site Internet, reconstruit à l’identique de celui de sa banque.

fraude carte bancaireLes fraudes aux appels téléphoniques et SMS bidon

Les fraudes aux appels téléphoniques sont en baisse constante, toutefois les faux appels sont encore utilisés par les arnaqueurs. Dans ce cas l’interlocuteur se fait passer pour un représentant de l’établissement bancaire au téléphone, afin de soutirer des informations personnelles à sa victime. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à rappeler le service client pour vérifier l’authenticité de l’appel.

Avec l’avènement des Smartphones, les textos sont de plus en plus utilisés afin d’abuser les clients mal informés ou un peu trop crédules. Il faut donc se méfier des SMS ou des appels provenant d’un numéro de mobile habituellement non utilisé par son prestataire.

Pour protéger efficacement votre compte optez pour une carte bancaire prépayée distincte de votre compte bancaire. Rechargez lors de vos achats, les risques deviennent alors quasi nulles.

 

Notre selection des meilleures cartes prépayées

Donnez une note

Faut il s’intéresser au mobile Banking ? Pas de notes.

nobkFaut il s’intéresser au mobile Banking ?

Si le mobile Banking ne vous dit rien, alors il est encore temps de prendre le train en marche pour profiter des effets de la libéralisation du secteur bancaire sur vos finances, d’autres préféreront le terme galvaudé d’Uberisation de la banque.

C’est la grande tendance des deux dernières années, après l’arrivée des cartes bancaires prépayées du type Veritas, ou des comptes en banque nickel. Le mobile Banking transforme votre Smartphone en véritable banquier.

 

Uberisation de la Banque, une bonne nouvelle pour vos finances ?

Si cette tendance à la dématérialisation menant vers la fin d’un monopole certain détenu par les banques depuis des siècles. Il est inimaginable pour bon nombre d’entre nous de se passer des services d’une banque. Des services indispensables à n’en pas douter, mais que l’on paye au prix fort avec une banque classique qui facture des frais mensuels, frais de tenue de compte …

Le mobile Banking cela veut dire que les clients peuvent bénéficier d’un IBAN, qui comme le RIB en France permet de recevoir et d’envoyer de l’argent et d une carte bancaire prepayee. Les acteurs principaux du marche sont Veritas, N26, Anytime, Soon.

 

Des offres solides pour se passer enfin des banques classiques ?

En effet pendant longtemps toutes ces nouvelles solutions de paiement concocté par des start-up talentueuses, ne pouvait qu’offrir des solutions d’appoint au traditionnel compte bancaire. En effet, n’étant pas agréés en tant que banque à part entière, elles ne permettaient pas d’encaisser des chèques, ni de recevoir des virements ou d’en effectuer. Et encore moins d’accéder à des produits et services de crédit et d’épargne.

Mais attention le metier de banquier ne s improvise pas, meme si N26 veut vendre des produits d investissement via le crownfunding, il vaudra mieux s adresser a des prestataires ayant prouvee leurs competences et affichent des performances sur les dernieres annees,

 

fraud4Existe-t-il des risques sur l’argent confié assez FinTechs ?

Une question légitime, et qui cristallise d’ailleurs le principal défi que devront relever ces nouvelles entreprises. Toutefois, comme c’est souvent le cas lors d’innovation technique les grands acteurs rachètent les pousses prometteuses. Ainsi Number26 est une filiale d’une grande banque allemande, WireCard,  Soon est une initiative soutenue par AXA Banque,  et Veritas s appuie sur Barclays via PFS.

Le mobile Banking est un service pouvant séduire toutes les tranches de la population, que ce soit pour un compte d’appoint, ou un compte principal. Il est difficile de résister aux arguments proposés, un modèle 100 % gratuit, offrant une carte bancaire, et l’absence de frais sur les retraits et les paiements partout dans le monde.

 

Les solutions mobile Banking se reposent sur une application mobile très facile à utiliser et permettant de suivre les transactions en temps réel. Elle séduit de plus en plus les auto-entrepreneurs dont le compte d’activité doit désormais être séparé de leurs comptes bancaires. Elle permet aussi aux parents d’éduquer leurs enfants dans la gestion de leurs comptes bancaires et leurs dépenses. Avec la possibilité de limiter leurs dépenses en ajustant les plafonds de la carte bancaire. Cependant certains prestataires comme Veritas font le pari de site web 100% full responsive et dispense l installation d une application. En effet, la securite des applications sur les telephones est encore loin de la securite d un site web. A mediter…

Comparatif des compte carte bancaire prepayee est ICI

Donnez une note

La carte bancaire gratuite, une promesse qui fait mouche ou bluff ? Pas de notes.

carte de credit gratuiteLa carte bancaire gratuite, une promesse qui fait mouche. Pression appliquée par les acteurs des FinTechs, avec un modèle économique basé sur la gratuité d une part et nouveaux  acteurs de la nouvelle banque, tel que Veritas, Nickel, N26, Morning offrant des comptes sans banques, les établissements bancaires classiques n’ont d’autre choix que de revoir leurs offres d’appel.

C’est évidemment le cas pour la carte bancaire, qui est le moyen de paiement préféré des Français. Ainsi de plus en plus de banques, et plus particulièrement les banques en ligne proposent une carte bancaire gratuite.

En effet, l’on ne compte plus le nombre de campagnes publicitaires des géants de la banque en ligne telle que Fortuneo, Boursorama ou ING direct faisant la promotion d’une carte bancaire gratuite, même haut de gamme de type Visa Premier Gold MasterCard.

ING Direct offre gracieusement une carte bancaire Visa Premier à toute personne qui ouvre un compte chez lui, mais (oui il y a une mais) sous réserve d’un versement de 750 euros mensuels. Les banques classiques ont ainsi de l’obligation de depot etant devenu une modele economique pour la « gratuite » de la carte bancaire.

La carte bancaire haut de gamme gratuite pour les banques en ligne

Bien qu’étant soumise à des conditions de revenus, ces cartes bancaires haut de gamme gratuites permettent aux utilisateurs des économies substantielles. En effet, il faudra débourser entre 125 et 150 € dans les grandes banques françaises pour obtenir le précieux sésame.

Tandis que les cartes bancaires standard telles que la MasterCard ou la carte Visa classique, sont en général facturées au minimum 50 euros par an. La tendance est désormais lancée et les banques sont de plus en plus nombreuses à offrir à leurs clients une carte bancaire gratuite, toutefois sous conditions de revenus.

Ainsi les conditions de revenus pour obtenir une carte bancaire classique sont des revenus mensuels de 1500 €, ou l’ouverture d’un compte d’épargne de 5000 €. Pour une carte haut de gamme de type Gold MasterCard, il faudra justifier 2300 € de revenus mensuels ou 15 000 € d’épargne. Pour les cartes très hauts de gamme comme la Platinum MasterCard, il faudra 4000 € mensuels, ou 50 000 € de capital.

Les grandes banques rechignent à offrir une carte bancaire gratuite

Le cas BNP Paribas est révélateur, puisque dans son réseau classique, il est quasiment impossible d’obtenir une carte bancaire gratuite. Alors que sur son agence en ligne la Net agence, la carte bancaire gratuite reste la norme. Même cas de figure chez LCL, qui a une vision particulière de la gratuité peu digne d’une grande banque.

En effet, LCL a mis au point un programme de fidélité baptisée Avantage, qui prône la gratuité comme récompense. Il s’agit d’accumuler des points selon le barème de 10 points minimums pour 100 € dépensés offerts lors de transactions de paiement, et bien sûr des retraits dans les distributeurs du réseau. Selon ce système il faudra pour obtenir une carte Visa classique gratuite 5120 points, 16.540 points pour une Visa Premier.

voyage cool

Si les consommateurs français sont aussi sensibles à cette promesse de gratuité pour leur carte bancaire, c’est bien évidemment pour leur allergie aux frais prélevés par les banques. Les Fintechs l’ont bien compris en proposant un modèle économique basé sur la gratuité de ce service basique. Celle-ci se rémunérant sur la commission d’activitee de la carte. Mais attention toutes les cartes bancaires ne se valent pas

Consulter notre classement

Donnez une note

Zoom sur les chiffres de la fraude aux paiements sur Internet Pas de notes.

zoom sur chiffres fraude paiement internetZoom sur les chiffres de la fraude aux paiements sur Internet. Il est aujourd’hui impossible de ne pas reconnaître le niveau de sécurité offert par les cartes bancaires pour les paiements en ligne. Comme le confirme le rapport de l’observatoire de la sécurité des cartes bancaires.

Cette étude portant sur les chiffres disponibles de l’année 2015, attestent d’une baisse de la fraude aux paiements réalisés avec une carte bancaire. L’occasion de détailler les chiffres de la fraude à la carte bancaire et aux paiements sur Internet ou à distance. La France est d’ailleurs l’un des pays d’Europe effectuant le plus de règlements en ligne. C’est aussi l’un des pays utilisant le plus la carte bancaire comme moyen de paiement.

L’efficacité des moyens de sécurisation des paiements par carte bancaire

Ainsi, les paiements effectués dans des points de vente à travers des automates, ou encore un paiement sans contact sont aujourd’hui le mode de paiement le plus sécurisé. Ce type de paiement représentant tout de même 66,4 % du montant total des transactions réalisées en France.

Sans surprise le paiement sans contact offre un taux de fraude extrêmement bas de 0,009 %, et ne contribue qu’à 15,4 % du montant total de la fraude sur ce type de paiement soient 34,6 millions d’euros. Une baisse de 2,5 millions d’euros par rapport à l’année 2014.

Contrairement à une idée reçue les retraits en DAB et en GAB présentent également un taux de fraude relativement faible. En effet de fraude ne représentent que 0,033 % des transactions, pour un montant inférieur à 40 millions d’euros en 2015, en baisse de 1,5 millions d’euros par rapport au niveau enregistré en 2014 de 41,5 millions d’euros.

Enfin, la fraude aux paiement à distance suit la même trajectoire baissière, avec un taux en net recul s’établissant en 2015 à 0,228 %, contre 0,248 % en 2014. Si des progrès ont été faits, le pourcentage de fraude des paiements à distance les 20 fois supérieures à celui des paiements sans contact.

 

carte bancaire prepayee lutte anti fraude en vacancesLes transactions à l’étranger sont moins sécurisées

Ce sont les moyens de paiement les plus archaïques, notamment les règlements par courrier, téléphone ou encore Internet qui sont les plus vulnérables à la fraude. En effet bien que ne représentant que 11,9 % du montant des transactions en France, ce mode de paiement compte pour 67 % du montant total de la fraude.

Le montant total estimé de la fraude aux paiements en 2015 est de 150,4 millions d’euros, dont 145,3 millions d’euros effectués via des paiements frauduleux sur Internet. Les fraudes constatées pour les paiements à distance se déroulent selon un scénario bien connu, celui de l’usurpation du numéro de carte bancaire.

La plupart de ce type de fraude ayant été perpétré sur des cartes bancaires perdues ou volées, et dont le propriétaire négligeant n’a pas fait opposition. Un phénomène qui semble toucher plus particulièrement les porteurs de cartes françaises à l’étranger. La faute à des moyens paiements de moins bien sécurisés. Ils représentent 117 500 fraudes dont 84 500 via l’altération ou la contrefaçon des cartes. Une bonne raison de garder l’œil ouvert pendant ses congés à l’étranger  et de s’equiper d’une carte bancaire prépayée .

Classement CBP des cartes bancaires prepayees et rechargeables ICI

Donnez une note

Carte bancaires en vacances, attention aux frais cachés Pas de notes.

serviceclient-carte-bancaire-prepayeeCarte bancaires en vacances, attention aux frais cachés

Les banques ont la mauvaise réputation d’utiliser tous les prétextes pour facturer des frais exorbitants à leurs clients extrêmement captifs.

C’est notamment le cas lorsque vous prenez des vacances à l’étranger, hors de la zone Union Européenne. Des commissions qui font que les paiements et les retraits d’argent avec votre carte bancaire pourraient vous coûter bien plus d’argent que vous ne le pensiez.

 

De quoi gâcher plus ou moins votre retour à la maison, lorsqu’en consultant votre relevé de compte bancaire, vous vous apercevez que votre banque vous a facturé des dizaines voire des centaines d’euros. Votre seul tort ayant été d’avoir utilisé votre carte bancaire hors de l’U.E.

 

Comme pour le téléphone, des commissions élevées pour les opérations à l’étranger

Toutefois, ce type de factures cachées lors d’un séjour ne concerne pas les paiements effectués dans la zone euro (SEPA). En effet, de tout temps les banques appliquent des frais et des commissions pour toute transaction effectuée dans une autre devise que celle du compte bancaire.

Il y a quelques années il était difficile d’éviter la mauvaise surprise au retour de vacances à l’autre bout du monde. Ce n’est plus une fatalité aujourd’hui, grâce à l’avènement des cartes bancaires prépayées et des comptes sans banque.

Bien que les associations de consommateurs, expliquent que les frais appliqués par les banques lors des transactions financières hors de la zone euro, sont qualifiés d’occasionnels voire d’exceptionnels. Il est conseillé pour les limiter d’adapter son comportement afin de prendre en compte cette tarification.

D’autant plus qu’à ce petit jeu, les établissements bancaires ont une tarification différente d’une enseigne à l’autre, allant du simple au triple. Il est toutefois difficile pour le client de retrouver cette information dans son contrat de carte bancaire.

 

Pour réduire les frais, grouper les achats et retraits Zone hors U.E

D’autant plus que la tarification est composée d’une partie fixe sous forme de forfait pouvant atteindre trois ou quatre euros, et une autre partie variable, soit 2 à 3 % de la somme. « Pour contourner ces frais, nous conseillons de limiter le nombre de retraits, et donc de retirer à chaque fois de grosses sommes ».

Un conseil fourni par Serge Maître, qui est le porte-parole de l’Association française des usagers des banques (Afub). Expliquant aussi que le choix du distributeur de billets impacte fortement le montant des frais et commissions perçus par la banque.

 

carte bancaire prepayee sourireLa carte bancaire prépayée, une alternative sensée

La solution la plus pratique et économique consiste à utiliser une carte bancaire dédiée pour ses vacances à l’étranger. Les cartes bancaires prépayées possèdent toutes les qualités requises pour devenir un deuxième compte sans banque. En effet les frais de change sont toujours indiqués a l avance.

Elles sont bien plus flexibles et aujourd’hui grâce à la diversité des émetteurs, il y en a forcément une qui correspond parfaitement à vos besoins.  En effet, ces dernières années, auront été marquées par l’avènement de nouveaux services bancaires proposés par des start-up mêlant technologie et finance, et regroupées sous la bannière Fintech.

 

Classement CBp.net des meilleurs cartes bancaires prepayees ICI

Donnez une note

Pourquoi utiliser une carte bancaire prépayée en vacances Pas de notes.

carte bancaire vacancesPourquoi utiliser une carte bancaire prépayée en vacances

Les cartes bancaires prépayées permettent de faciliter la gestion de vos finances en vacances. Elles permettent de limiter les risques sur votre compte courant principal, de partager les frais lorsque l’on part en groupe d’amis, ou de faciliter la gestion de l’argent de poche de votre enfant. Une carte bancaire prépayée répond parfaitement à toutes ces problématiques. Elle a l’avantage d’être rechargeable à distance, une fois que le crédit est épuisé puis de la recharger avec un coupon, un virement bancaire, sa carte bancaire.

Une carte bancaire prépayée pour un enfant en vacances à l’étranger

Pour les adolescents, et surtout pour la tranquillité d’esprit des parents, la carte bancaire prépayée offre une solution efficace, lorsque ceux-ci sont en vacances à l’étranger. L’on peut aisément comprendre la réticence des parents d’ouvrir un compte bancaire avec une carte de crédit, même si en général les comptes bancaires pour mineurs sont soumis à de fortes restrictions. Tout comme il n’est pas très sûr pour une personne majeure de voyager avec d’importantes sommes en espèces, et a fortiori pour une personne mineure. Sans même prendre en compte, les tracas engendrés par la conversion de ses euros en une monnaie locale, surtout si celui-ci voyage hors de l’union européenne. Tout comme transférer de l’argent via des agences de transfert d’argent n’est pas très pratique et peut revenir relativement cher à la longue.

Elle permet de bénéficier de la même protection en cas de perte ou de vol d’une carte bancaire classique. 100 % identiques à la carte bancaire traditionnelle, la carte bancaire prépayée permet à l’enfant ou l’adolescent de régler directement ses achats dans la monnaie locale. Ce qui lui permet donc de bénéficier du meilleur taux de change offert par Visa et MasterCard. Tout comme les cartes bancaires habituelles, la carte bancaire prépayée permet aussi de retirer des espèces dans un distributeur automatique de billets de banque.

Une carte bancaire prépayée pour les dépenses de groupe en vacances

La carte bancaire prépayée peut être d’un grand secours lorsque l’on décide de partir en vacances avec un groupe d’amis. Elle permet de faciliter et de gérer en toute transparence une location collective pour un chalet, une maison ou un appartement. La carte bancaire prépayée permet encore une fois dans ce cas de figure de limiter les risques liés au transport d’une grosse somme en liquide. Elle permet une meilleure transparence dans la gestion des dépenses grâce aux relevés des opérations. Chaque participant peut ainsi contribuer au chargement de la carte à hauteur du montant de sa participation. La carte bancaire prépayée permet ainsi de régler toutes les dépenses communes.

proteger argent en vacances vol carte bancaireLa carte bancaire rechargeable pour un voyage à l’étranger

Les études sur les escroqueries sur carte bancaire montrent bien souvent que c’est lors d’un déplacement à l’étranger que la carte bancaire est piratée. Même si aujourd’hui il est relativement facile de se faire rembourser les opérations frauduleuses effectuées sur une carte bancaire. D’une part il faut savoir que cette procédure est assez longue, et que d’autre part le mal peut déjà être fait, en déstabilisant vos comptes. Afin d’éviter les mauvaises surprises, de plus en plus de personnes utilisent une carte bancaire prépayée comme moyen de paiement lors de leurs séjours à l’étranger.

Liste des meilleurs cartes bancaires prepayées CLIQUEZ ICI

Donnez une note

La carte bleue prépayée, idéale pour apprendre aux jeunes à gérer leur argent Pas de notes.

La carte bleue prépayée, idéale pour apprendre aux jeunes à gérer leur argent

Les cartes bancaires classiques ainsi que les cartes bancaires prépayées sont désormais devenues de véritables sésames en plastique. Leur place dans notre vie quotidienne ne cesse de grandir, et l’on devrait vraisemblablement assister à une accélération de ce phénomène, au vu des nombreux avantages qu’elles offrent à leurs titulaires.

Désormais grâce aux versions rechargeables de la carte bancaire traditionnelle, la fameuse carte bancaire prépayée permet aussi aux plus jeunes de profiter d’un moyen de paiement devenu incontournable dans nos sociétés modernes. En effet, pour préparer les adolescents à la gestion d’un budget, en toute simplicité et en toute sécurité, la carte de paiement ou carte bancaire prépayée, est un candidat idéal. Il en existe de nombreuses sortes, avec des émetteurs reconnus comme Neocash, Veritas, Corpedia, Ecoline correspondant au profil de chaque utilisateur.

La carte bancaire rechargeable, une solution accessible à tous les parents

Une carte bancaire rechargeable dès lors qu’elle est souscrite par les parents, peut être utilisée par un mineur dans la tranche d’âge de 12 à 17 ans. Pour cela, le moyen de paiement est enregistré avec l’identité des parents, en revanche une fois cette opération effectuée, la carte bancaire peut être confiée à une tierce personne. L’enfant à qui l’on aura confié le moyen de paiement, pourra alors se bâtir sa propre expérience de la gestion de ses finances. Il pourra ainsi juger par lui-même des avantages, mais aussi les obligations qui découlent de la détention d’un compte bancaire. Ainsi, il pourra réaliser ses paiements dans des boutiques classiques, ou sur Internet, retirer des espèces aux distributeurs automatiques.

Seuls les parents peuvent effectuer le rechargement de la carte bancaire, il en va de même pour la gestion des caractéristiques de la carte bancaire, tels que les plafonds de retrait, ou de paiement. La grande majorité des cartes bancaires prépayées propose dorénavant, le suivi du solde par SMS ou via Internet. Les parents peuvent ainsi, via le site Internet de l’émetteur de la carte, accéder 24h/24 et 7jours/7, au relevé complet des opérations effectuées. Il est aussi possible de paramétrer, les différents niveaux des services d’alertes, par courrier électronique, ou par SMS.

La carte bleue prépayée pour mineur, idéale pour apprendre à gérer un budget

L’avènement des cartes bancaires rechargeables a semé un vent de fraîcheur sur la manière de gérer ce que certains considèrent être de l’argent de poche, et ce que d’autres estiment être un racket impitoyable de nos chers enfants. Plus sérieusement, la carte bancaire prépayée est une alternative séduisante en comparaison avec les comptes pour mineurs proposés par les établissements bancaires classiques. En effet, cette solution innovante est particulièrement intéressante en terme de coût, comparée un compte bancaire classique.

Avec l’arrivée et le succès de ces cartes bleues rechargeables, force est de constater que le compte bancaire classique pour enfant, a pris un petit coup de vieux face à la révolution numérique. Toutefois, la bonne vieille banque à papa semble enfin décidée à réagir, prise en tenaille par l’offre grandissante de la banque directe, et l’offensive des nouvelles générations de cartes bancaires prépayées. À titre de comparaison, la cotisation moyenne pour une carte de paiement rechargeable se situe aux alentours de 20 € par an. Cette cotisation est prélevée lors du premier rechargement, puis renouvelée à chaque date anniversaire en prélevant cette somme sur le solde disponible.

 

Donnez une note

Recrudescence des fraudes compte et cartes bancaires Pas de notes.

fraude carteRecrudescence des fraudes compte et cartes bancaires

Les fraudes aux moyens de paiement électroniques sont en constante augmentation depuis 2010, une tendance confirmée par une récente étude de l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP), un département de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la Justice. Les cartes bancaires sont une cible privilégiée des escrocs, selon le rapport de l’ONDRP publié en septembre 2015, après avoir compilé de nombreuses quantités de données collectées entre 2011 et 2015. Pour dresser ses statistiques, l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales, a rencontré et interrogé des ménages victimes, d’une arnaque ou d’une escroquerie sur leurs cartes bancaires.

Bonne nouvelle quand même, le rapport conclut à une augmentation des fraudes à la carte bancaire, toutefois il indique aussi que les montants en jeu ne dépassent que très rarement de 250 €.

D’autant plus qu’avec Internet, et la possibilité de consulter son relevé bancaire en ligne. Les victimes s’aperçoivent de plus en plus rapidement de la fraude. Puisque 67 % des victimes dans l’étude menée ont découvert elles-mêmes les opérations frauduleuses, même si 60 % avouent être incapables d’expliquer comment l’auteur a pu se procurer les données bancaires ou privées.

Existe-t-il un profil type du fraudeur ?

En 2010, 500 000 personnes avaient été victimes d’une fraude bancaire, pour atteindre 840 000 en 2013, soit une hausse de 67 %. Ces chiffres ramenés à la population française reviendraient à une moyenne de 2,5 % de victimes de fraude sur un compte bancaire. L’étude produite par l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales, nous apprend que les auteurs des fraudes aux moyens de paiement électronique ont différents profils. Ainsi, se mêle aussi bien des francs-tireurs évoluant seuls, que des organisations criminelles. Le crime organisé est vraisemblablement derrière l’augmentation des fraudes, car les gains peuvent être importants pour une faible prise de risque du point de vue des fraudeurs.

Quels sont les montants ?

fraude carte bL’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales toutefois relativise, car si l’augmentation des fraudes bancaires est en nette augmentation, les montants subtilisés sont relativement faibles. En effet, environ 30 % des préjudices sont compris entre 100 et 300 €, même proportion pour les débits compris entre 300 et 1000 euros. « En cumulant les années d’enquête, on estime à 1146 euros, le montant moyen du dernier débit, ou de la série de débits déclarés par les victimes. Une moyenne tirée à la hausse par les débits plus importants, bien que plus rare.

L’étude montre que désormais les victimes sont lucides et fatalistes, elles prennent en effet de moins en moins la peine de se déplacer au commissariat pour déposer plainte après la découverte de l’opération frauduleuse.  29% d’entre elles ont déclaré que ce n’est pas utile, ou que ça ne sert à rien », 18% estimant que « que ça n’en valait pas la peine… ». Des victimes qui savent que les chances d’attraper l’auteur de la fraude sont minimes, mais aussi parce que désormais il n’est plus obligatoire de déposer plainte pour obtenir un remboursement de sa banque.

La solution la plus pratique pour lutter contre la fraude est désormais de s’équiper d une carte bancaire prépayée. Avant de faire un achat, recharger la carte prépayée par virement, espèces ou avec votre carte de crédit, puis utiliser la carte prépayée au lieu de votre carte de crédit.

Pour connaitre la liste des meilleures cartes prepayees sélectionnées par notre équipe cliquez ICI

 

Donnez une note

La carte rechargeable pour les transferts d’argent internationaux Pas de notes.

transfert-argent-international-gratuitLa carte rechargeable pour les transferts d’argent internationaux

Depuis le lancement de la première génération de carte bancaire prépayée en 2011, le succès a été indéniablement au rendez-vous. Désormais la nouvelle génération de carte bancaire rechargeable propose de nombreuses options, toutes plus intéressantes les unes que les autres, comme celle proposée par le compte Nickel, ou le compte Anytime, ou les cartes Toneo, Neocash, Veritas

En effet, parmi les cartes les plus plébiscitées dans l’Hexagone, figurent en bonne place les cartes de crédit rechargeable ayant la particularité de fonctionner sans compte bancaire. Cet exemple démontre la tendance actuelle des émetteurs de cartes bleues prépayées et rechargeables visant désormais à exploiter les différentes niches, qu’ouvre l’industrie de la banque dématérialisée. L’occasion pour nous de faire le point sur les cartes prépayées spécialisées dans les transferts internationaux. Et notamment, le pack de cartes comme TransCash face a Veritas. Car transférer de l’argent de carte a carte est  une solution élégante et innovante pour envoyer de l’argent, à des amis ou à des proches à l’autre bout du monde.

La carte prépayée ou sans compte bancaire

En effet, s’il est acquis aujourd’hui que ce type de cartes révolutionnaires offre une solution d’appoint, en permettant une meilleure maîtrise de son budget, puisqu’il est impossible de dépasser le solde disponible sur la carte. En ce qui concerne les coûts, les banques traditionnelles commencent à réagir, et proposent un service similaire avec leurs cartes bancaires à autorisation systématique. Toutefois pouvoir transférer des fonds à l’international à moindre coût et de façon discrète est l’un des privilèges qu’offre une carte prépayée, ou une carte sans compte bancaire, contrairement aux cartes des banques traditionnelles.

Dans cette catégorie de carte bancaire optimisée pour les transferts d’argents internationaux, le duo de cartes TransCash est pionnier puisque son arrivée sur le marché français s’est faite au second semestre 2009. Ce pack de cartes bancaires rechargeables a principalement un public composé essentiellement d’une population largement dé-bancarisée, comme les jeunes, les immigrés en situation irrégulière, les personnes surendettés ou frappées d’une interdiction bancaire. C’est donc logiquement que ceux-ci se sont emparés de ce nouveau type de produits financiers et services bancaires alternatifs. Et ce d’autant plus, que la tenue d’un compte bancaire se fait aujourd’hui à un coût non négligeable, au-delà même des conditions administratives pour l’ouverture d’un compte bancaire dans une banque classique.

TransCash la solution pour les transferts d’argent vers l’étranger ?

L’exemple des cartes de prépaiement TransCash fonctionnant sur le réseau Visa est révélateur de l’engouement pour ce type de cartes. Grâce à une offre visant clairement une clientèle envoyant régulièrement des fonds à l’étranger, ou à des proches en voyage. En effet, les cartes TransCash ont été pensées pour fournir une solution alternative aux transferts d’argent de type Moneygram, Western Union, ou via le vénérable mandat postal international.

Le pack TransCash comprend deux cartes de paiement internationales Visa vendues à un montant de 19,99 euros. Tandis que les frais lors de chaque recharge varient entre 2 et 25 euros en fonction du montant crédité. La première, de couleur noire est la carte rechargeable à proprement parler, elle sert à envoyer de l’argent, à la deuxième carte de couleur rouge que l’on fait parvenir au futur bénéficiaire des transferts d’argent internationaux. Bien évidemment, les deux cartes fonctionnent comme toutes les cartes bancaires Visa, permettant d’effectuer des ???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????achats en ligne, des paiements chez les commerçants et des retraits aux distributeurs automatiques de billets.

Mais récemment, la carte haut de gamme Veritas s’est invitée sur le marche du transfert d’argent pour une clientèle plus aisée. Veritas a tout simplement interconnecte toutes ses cartes et crée un tarif unique pour le transfert entre cartes: zéro ! Oui vous avez bien lu, le transfert d’argent entre carte Veritas est gratuit. Un tarif qui pourrait changer la donne chez certains acteurs…

ICI NOTRE CLASSEMENT DES CARTES BANCAIRES PREPAYEES SELECTIONNEES

Donnez une note

Qu’en est-il de la sécurité des moyens de paiement électronique Pas de notes.

paytop carteQu’en est-il de la sécurité des moyens de paiement électronique Lorsque l’on parle de moyens de paiement électronique, l’on pense immédiatement à la carte bancaire classique, ou la carte bancaire rechargeable, puis aux portefeuilles électroniques, que les anglo-saxons appellent les E-wallets. Les utilisations habituelles d’une carte de paiement sont aujourd’hui complétées par la possibilité d’effectuer des paiements en ligne, de recharger à distance, ou même de recevoir son salaire sur les cartes bancaires prépayées, ou les cartes sans compte bancaire.

En effet, depuis l’arrivée en 2011 des cartes bancaires prépayées, le succès est au rendez-vous, pour ces nouveaux acteurs de la finance dématérialisée. Ainsi en France après un temps de retard par rapport aux pays anglo-saxons, le marché est dominé par les cartes PCS, Nickel, Neocash ou Veritas pour le haut de gamme.

La carte bancaire prépayée comme solution bancaire d’appoint.

Ces nouveaux types de consommation de la banque et des services financiers ont été lancés par des acteurs flairant un bon coup grâce à une niche de marché délaissée par les acteurs bancaires classiques. Les jeunes, et les personnes des banques arrivées pour fichage d’interdit bancaire, ou ayant des revenus modestes, ou bien encore pour les étrangers effectuant des transferts d’argent régulier à leur famille restée au pays. Aujourd’hui, le succès de la carte de crédit rechargeable englobe bien plus que ces seules catégories. Ainsi, de plus en plus de personnes utilisent ce mode de paiement permettant l’anonymat et la discrétion, en plus de leur compte bancaire et de la carte bleue qui lui est souvent associée.

Lutte contre la fraude et protection des paiements à distance

Malgré le niveau de sécurité qu’offrent les moyens de paiement électronique, de temps à autre surgit un scandale sur une affaire de piratage de cartes bancaires. Sans vouloir jouer les Cassandre, il faut toutefois relativiser le phénomène. D’autant plus, lorsque l’on prend en compte le nombre de transactions effectuées chaque jour sur les différents réseaux que ce soit le système Visa ou MasterCard ou le groupement CARTE BLEU. D’autant plus que les assurances dans ces cas-là jouent totalement, et que les sommes détournées de la carte de paiement électronique sont toujours remboursées.

La loi de 2001 sur la sécurité quotidienne veille à la protection des consommateurs, en dégageant la responsabilité du titulaire de la carte bancaire. À condition toutefois, que la fraude ne repose pas sur l’utilisation physique de la carte. Le titulaire de la carte dispose d’un délai de 70 jours à partir de la date de l’opération frauduleuse pour la contester par écrit en apportant des éléments prouvant sa bonne foi (cas de contrefaçon, codes soutirés…). La banque est dans ce cas tenue de rembourser les montants dans les 30 jours suivant la contestation.

Conclusion

securite carte bancaireDans l’ensemble le taux de fraude sur les moyens de paiement électronique et cartes bancaires est très faible, celui-ci ressort à 0,074 % en 2013, d’après les chiffres de l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement. Ce taux était légèrement inférieur en 2012 (0,072%), un pourcentage dont la moitié des cas, concerne des transactions menées à l’étranger.

Quant aux chiffres des taux de fraude sur les paiements à distance, il se situait en 2013 (0,262 % contre 0,252 % en 2012). La lutte contre la fraude sur les moyens de paiement électronique en Europe, s’appuie sur la carte à puce EMV (Europay, Mastercard, Visa).

Ce protocole de sécurité est intégré aux cartes et à tous les dispositifs d’acceptation (terminaux, automates de paiement et de retrait). Toutefois, pour atteindre un degré de sécurité optimal de la carte bancaire, il est indispensable de communiquer auprès des utilisateurs. Car si les puces électroniques EMV et le code secret rendent la carte bancaire inviolable en théorie, il n’empêche que cet aspect de la sécurité dépend entièrement de la vigilance de son titulaire.

ICI NOTRE SELECTION DES CARTES BANCAIRES PREPAYEES

Donnez une note